AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 xxxHolic

Aller en bas 
AuteurMessage
Hitaki H
Invité



MessageSujet: xxxHolic   Lun 17 Juil - 10:35

(hahaha toujours pas de moi , les miennes elle sont pas n'encore terminer ^^ , bon celle ci vient de Moonie Cherry)


LE PLACARD SECRET

Armé de chiffons et de balais, Kimihiro avait revêtu sa tenue de samouraï domestique (ample tablier et coiffe blanche) et s’employait à faire la chasse à la poussière. Tandis qu’il cirait le plancher en glissant le long du couloir, il pouvait sentir sur lui l’attention de sa patronne chaque fois qu’il passait devant sa porte entrouverte. Ce regard amusé, légèrement sardonique, l’ennuyait au plus haut point.

Elle pourrait au moins faire semblant de compatir ! grommela-t-il en son for intérieur. Au lieu de ça, la voilà vautrée sur son fauteuil à tirer sur son porte-cigarette… J’espère qu’elle s’étouffera avec !

Arborant une curiosité mêlée de réprobation, l’adolescent risqua un regard à l’intérieur de la pièce, et surprit Yûko en train de souffler des ronds de fumée vers le plafond. Le col de son kimono finement ouvragé glissait sur son épaule, et elle se prélassait dans une pose tout à fait indécente quand on savait qu’un garçon de dix-sept ans se trouvait à quelques mètres de soi.

La sorcière lui fit un clin d’œil.

- Argh ! Elle m’énerve ! éclata-t-il avant d’entreprendre une élimination en règle des moutons qui séjournaient sous une commode.

La maison de Yûko – et la boutique attenante où elle recevait ses étranges et mystérieux clients – était un bric-à-brac aussi exotique qu’inextricable. Kimihiro conservait dans un coin de son esprit le souvenir de leur premier grand nettoyage de printemps (1). L’entreprise avait été … épique, et le garçon espérait qu’il n’aurait plus à travailler pour Yûko l’année suivante.

Le soleil déclinait lentement au-dessus des gratte-ciel, et Kimihiro se dit qu’il était temps de prendre congé s’il voulait rentrer chez lui avant la nuit. Il s’apprêtait à dénouer la coiffe qui protégeait ses cheveux lorsque ses yeux se posèrent sur une porte au fond du couloir. Jamais il n’avait pénétré à l’intérieur de la pièce qu’elle cachait, car Yûko gardait la serrure fermée à double tour et n’avait pas daigné lui en donner la clé.

Kimihiro eut un reniflement de mépris.

- Je parie qu’elle y planque un bazar pas possible, murmura-t-il. Et plus encore, je suis sûr que je n’ai pas envie de savoir ce qu’il y a là-dedans !

Laissant là ses pensées, il plia soigneusement son tablier et rangea les balais. Dans la cuisine, un ragoût mijotait tranquillement sur le feu et des sorbets aux fruits refroidissaient dans le congélateur. Yûko n’aurait qu’à tendre la main pour se servir. Il épousseta son uniforme, vérifia les plis de son pantalon et tira sur les manches de sa veste avant d’observer son reflet dans le miroir de l’entrée.

Kimihiro était un garçon extrêmement méticuleux. Propre et soigné jusqu’au bout des ongles, il aimait à ce qu’il en soit de même pour les choses qui l’entouraient. En cela, sa faculté de voir les esprits était une hérésie, une souillure, un désordre cauchemardesque dans son petit univers bien ordonné.

Cette histoire de porte fermée le chiffonnait. Peut-être Yûko y avait-elle remisé de dangereux objets magiques ?

Qui sait si elle n’a pas emprisonné un démon ou un fantôme ? songea-t-il en frissonnant avant de se rappeler qu’un kekkai protégeait la demeure.

Ses sourcils se froncèrent. Que pouvait bien cacher la Sorcière des Dimensions derrière cette porte ? Son imagination lui fournit des images peu réjouissantes de toiles d’araignée, d’amas de vieilleries rouillées et couvertes de moisissure, ainsi qu’un tapis de poussière qu’aucun être humain n’avait foulé depuis des lustres.

Il se retourna avec un soupir dégoûté. Avant même qu’il en eût conscience, ses pas l’avaient mené jusqu’à la fameuse porte.

Sa main glissa sur le bouton lisse et doré. Il savait que c’était peine perdue, mais ne put s’empêcher de le tourner. La porte demeura close et la serrure le nargua de son œil noir.

Si seulement j’avais la clé...

Il fit quelques pas dans le couloir, indécis. Devait-il abandonner et rentrer chez lui ? Après tout, il avait déjà nettoyé toutes les pièces et préparé le dîner. Inutile d’en faire plus, surtout quand son salaire s’élevait à la vague promesse de le débarrasser de ses visions. Il savait cependant que son esprit ne serait pas en repos tant qu’il n’aurait pas découvert ce que dissimulait cette porte.

Ses doigts s’égarèrent sur le rebord laqué de la commode et rencontrèrent un objet qui n’aurait pas dû se trouver là. Il baissa les yeux et attrapa la clé, surpris. Yûko semblait penser que le objets avaient une vie propre ; sans doute pouvaient-ils choisir d’apparaître et de disparaître aux moments les plus incongrus.

Plein d’appréhension, il glissa la clé dans la serrure et la tourna lentement. Le petit déclic qui résonna dans le silence du couloir le fit presque sursauter.

Il était encore temps de reculer, de rester dans le confort d’une douce ignorance…

Kimihiro prit une profonde inspiration et ouvrit la porte. Ce qu’il vit le laissa interdit durant de longues secondes.

L’adolescent se trouvait face à un étroit placard, rempli de livres du sol au plafond. Une fois revenu de son étonnement, il se mit à ricaner.

- C’est donc là qu’elle cache ses bouquins ! Je me demande s’il y a un exemplaire du Petit Robert qu’elle aime tant citer…

Amusé, il détailla les titres qui figuraient au dos des livres.

- L’homme de ménage… Le guide de l’amour… L’étreinte du printemps… Dans la ligne du plaisir…

Une grimace déforma les traits de son visage. Quel genre de littérature lisait donc sa patronne ?

Intrigué, il se haussa sur la pointe des pieds pour attraper l’un des volumes. A peine était-il parvenu à effleurer de ses doigts la jaquette rose bonbon que les piles de livres vacillèrent, puis s’effondrèrent sur le garçon qui poussa un cri étouffé.

- Aaargh !

Il émergea non sans difficulté de l’avalanche qui venait de l’écraser, et maudit l’absence totale d’organisation de Yûko. Kimihiro retourna le livre qu’il avait à la main. L’illustration qui ornait la couverture lui fit faire un bond impressionnant. Tout en sachant qu’il allait le regretter, l’adolescent ouvrit une page au hasard.

ooo

Le hurlement perçant fit trembler les murs de la maison. Yûko ne s’attendait certainement pas au cri effarouché de son employé. Elle inhala soudain la fumée de sa cigarette, ce qui lui arracha une quinte de toux.

- PLUS JAMAIS JE NE REMETTRAI LES PIEDS DANS CETTE MAISON CORROMPUE PAR LE VICE ! hurla Watanuki avant de ramasser ses chaussures et de quitter la demeure comme un fou furieux.

- Allons donc, voilà qui est nouveau, soupira la médium en réajustant son kimono.

Elle sortit de la pièce d’un pas nonchalant, et constata les dégâts engendrés par le zèle du garçon.

Ses chers trésors qu’elle détestait voir dans d’autres mains que les siennes, ses précieux manga remplis d’éphèbes et de passions torrides, gisaient tels des poissons morts au ventre retourné sur le plancher du couloir.

- Mes pauvres bébés ! s’exclama-t-elle en s’accroupissant près des livres. Dans quel état ce petit inconscient vous a-t-il mis ? Aaah, mes Nitta Youka ! Mes Takakura Row ! Et mes Masara Minase ! continua-t-elle en serrant les volumes contre sa poitrine, la larme à l’œil.

Son regard se posa sur le livre qu’avait abandonné Watanuki.

- En même temps, je pourrais peut-être le forcer à lire celui-là, ça ferait son éducation…

Yûko partit d’un rire diabolique en songeant à la tête que ferait Watanuki à la vue des ébats détaillés de Katô et Iwaki (2).

Fin.


--------------------------------------------------------------------------------

Notes :

(1) Voir le volume 3.
(2) Les deux protagonistes de l'inénarrable Haru wo Daiteita.
Revenir en haut Aller en bas
Canada H
Invité



MessageSujet: Re: xxxHolic   Lun 17 Juil - 10:38

Je l'avais déjà lu ! Il est excellent celui là. ce que cache Yukô xD rah sont trop bon lool
Revenir en haut Aller en bas
Hana San
Invité



MessageSujet: Re: xxxHolic   Lun 17 Juil - 10:43

zute alors , moi qui voulais te faire une surprise c'est raté 06 pas grave j'en mettrai une autre XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: xxxHolic   

Revenir en haut Aller en bas
 
xxxHolic
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: FanFics-
Sauter vers: