AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Quand Ban rencontra Christa" (pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Midô Ban
Archange protecteur du RP
Archange protecteur du RP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 911
Age : 29
Localisation : >.< *Nan mais ca te regarde ?* >.
Date d'inscription : 24/06/2006

Profil
Age: 24 ans
Physique: Mystérieux et ténébreux. grand mince et musclé. ^^
Caractère: Enjoué, fétard et pas trop bosseur. Un peu obsédé

MessageSujet: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Jeu 26 Avr - 20:23

Le Chugakkou Aka possède en plus d'un parc, ses propres terrains de basket, de foot et ses pistes d'athlétisme. Les élèves y avaient libre accès en dehors de cours et il y avait aussi des éclairages pour pouvoir s'entrainer, se défouler ou bien faire des compétitions en nocturne. En parlant de compétitions, le collège organisait de nombreux tournois interclasses, ou libres de tous les sports possibles: basket, foot, tennis, hand, und so weiter (etc... ^^) Ces tournois rassemblaient souvent beaucoup d'élèves mais aussi parfois des professeurs. Ce jour-là, il y avait au programme compétition de badminton, organisés pour plus de plaisir, en plein air sur les terrains de foot. Ban était bizarrement là, comme de par hasard... Il était censé être présent en tant qu'organisateur. Les profs étaient souvent demandés pour encadrer ce genre d'événement. Ban avait été cette fois-là "réquisitionner" pour faire le mono de colonie de vacances. Au début ca le branchait pas trop. Mais on lui proposa ensuite en échange de surveiller quelques élèves à la bibliothèque, car la bibliothécaire était gravement malade (ce n'était pas une grande perte de toute facon) il ne se fit pas longtemps attendre pour choisir de passer son après-midi en plein air plutôt que de se faire chier dans une salle humide, qui put le moisi, avec des intellos pas drôles... Les ambiances studieuses, c'est pas trop du gout de Ban, ce qui est légèrement contradictoire avec son poste de professeur de maths...

Ban arriva alors en tant qu'organisateur en chef! Ca le gonflait un peu, et encore plus quand il vit le monde réuni pour ce tournoi. Il dut faire un discours de bienvenue
"Chers élèves adorés. Je suis Ban, sans doute certains me connaissent déjà...^^" expliquer les règles "Alors le badminton est un sport qui peut se jouer seul ou à plusieurs. On utilise des raquettes, un volant et un filet..." :p Il avait un peu l'impression de parler pour rien. Tout ce qu'il racontait n'avait aucun intérêt, et il lisait l'ennui sur tous les visages. Heureusement il fit quelques gags pour pimenter le jeu... Comme il avait une bonne popularité, ca aida à la bonne ambiance. Il fit deux trois blagues un peu nulles qui firent rire l'assemblée. Puis il demanda à ce que tout le monde se présente par deux pour faire les équipes. Voila le moment le plus fastidieux et long de la préparation. Il y passa 40 minutes à noter des noms et des prénoms, donner des numéros à des équipes, et donner des raquettes.... Pourtant il vit qu'une fille restait toute seule en retrait. C'était mal joué, il manquait un joueur pour faire équipe avec la demoiselle. Ban chercha en vain un autre pomé. Dommage. Ban voulut alors bien se sacrifier pour jouer avec elle. Ce n'était pas en entorse avec le règlement, et puis de toute facon, c'était lui le règlement! Il s'avanca vers la demoiselle et dit alors:

"Alors dis moi tu es seule? Si tu veux je me mets dans ton équipe. On pourra jouer ensemble. Ca te dit?"

Il alla vers la table pour peut-être marquer son propre nom. Puis il se rendit compte qu'il ne connaissait pas le prénom de la jeune fille, et qu'il ne s'était pas présenté alors il fit à nouveau quelques pas vers la demoiselle en souriant. Il lui adressa ensuite joyeusement la parole:


"Au fait moi c'est Ban. Alors on le fait ce tournoi?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa Laylor
Mangeuse de boulets
Mangeuse de boulets
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Chut ... Regarde ton ombre ...
Date d'inscription : 22/04/2007

Profil
Age: Entre 16 et 18, ça faaait ?
Physique: Regarde un peu plus en haut ↑
Caractère: Viens mon mignon que je te montre x_X

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Jeu 26 Avr - 22:02

C’était son deuxième jour ici. Elle n’aimait pas cet endroit. Sa visite de la ville hier s’était montrée trèèès barbante pour un loyer plus que trop cher -__- Quand elle était partie, on lui avait dit qu’elle s’y ferait tôt ou tard … Et bien elle choisissait tôt ! Même si elle n’y croyait pas trop, vivre dans une ville pleine de bruit, avec un espace vert bombé de monde à six kilomètres et des magasins de vêtements plus qu’inacceptables … Très peu pour elle ! Bon, ça avait l’air superficiel mais … il y avait autre chose …

Mais ne parlons pas de ça ! Non, il fallait qu’elle arrive à chasser cette image de sa tête. Parlons plutôt de … ce qu’elle faisait en ce moment, tient !





Oui, donc … En ce moment … Euh … Et bien c’était son premier jour de cours à son nouveau lycée. Mais bien sûr, Christa était une droguée de repos, mais surtout d’air frais. Le problème, c’est qu’elle connaissait déjà la ville et savait bien qu’elle n’irait pas s’y balader tous les jours … Alors elle avait décidé de visiter les espaces extérieurs de ce lycée histoire de faire le plein d’oxygène avant d’aller à ses cours … Qu’est-ce qu’elle racontait là ? Elle n’irait pas ! Bof … Après tout … Mais là je m’égare.

Nous disions donc que Christa avait décidé de marcher aussi longtemps qu’elle pouvait à l’air frais. Le premier lieu qu’elle avisa fut les terrains de sport. Et le fait d’y entrer faire un tour fut sa première grosse erreur. Car en effet, Christa aimait bien sûr se balader au grand air … mais seule. Ainsi, elle fut assez surprise –dans le mauvais sens- et contrariée lorsqu’elle aperçu une espèce de troupeau d’élèves se diriger vers le centre du terrain, mené par un professeur ou un animateur un peu … déjanté. En effet, la jeune fille entendait d’où elle se trouvait toutes les « vannes » pourries qu’il balançait.

Alors qu’il disait une phrase qui sous-entendait « Z’êtes trop bêtes, vous comprenez rien t’façon. » autrement dit : « On utilise des raquettes, un volant et un filet. », Christa se rendit compte qu’elle s’était fondue dans la masse. Ou plutôt, la masse s’était fondue sur elle. Car bien sûr, un peu abasourdie par cette arrivée désagréable et par une question qui lui demandait comment des personnes aussi débiles pouvait exister sur Terre, elle n’avait pas bougé d’un pouce. -__-

Bref, avant qu’elle ne puisse s’éclipser en douce, le dit-professeur-un-peu-débile se dirigea vers elle, juste après qu’elle ait écrasé quelques pieds et tordu quelques doigts de ceux qui s’agitaient un peu trop autour d’elle, et lui lança une phrase que Chris’ ne comprit pas tout de suite.

Lorsqu’elle tilta enfin, elle eut un sourire amer. Allons bon ! La voilà qui la prenait pour un de ces imbéciles qui avaient déjà commencé à se lancer ce volant par-dessus ce filet avec ces raquettes … par deux. O_o Là, elle comprit réellement le sens de la phrase du professeur et émit un léger rire assortit un son sourire.


« Hum … Mais bien sûr. »

Eh eh … Deuxième grosse erreur de sa part. LE « Mais bien sûr. » que tout le monde connaît bien. LE « Mais bien sûr. » qui insinue plus « Tu plaisantes là ? » ou encore « Tu rêves ! » qu’autre chose. Que tout le monde connaît bien ? Euh … Justement … Ce grand rigolo devait être l’exception qui confirme la règle car le voilà qui se présentait et l’invitait une fois de plus. -__- In-dé-crot-table. Ok, qu’il ne comprenne pas son insinuation de tout à l’heure, ça passait. Mais … Il voyait quand même bien qu’elle n’était pas … disons « sapée » comme il le fallait pour faire du sport ? Un jean slim n’était pas l’idéal, en effet. Bon, message reçu cinq sur cinq, elle allait devoir être plus … directe et explicite.

« Négatif. Je ne fais pas partie de votre groupe. Je n’ai pas envie de m’agiter en espérant désespérément qu’un stupide volant vienne daigner rejoindre une raquette. »

C’était clair ? En plus, elle avait fait une superbe … C’était quoi déjà le nom de cette figure de style ? Vous savez la célèbre « cette obscure clarté » … Nan ? Ca vous dit rien ? Bon … Cours de rattrapage de français général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Archange protecteur du RP
Archange protecteur du RP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 911
Age : 29
Localisation : >.< *Nan mais ca te regarde ?* >.
Date d'inscription : 24/06/2006

Profil
Age: 24 ans
Physique: Mystérieux et ténébreux. grand mince et musclé. ^^
Caractère: Enjoué, fétard et pas trop bosseur. Un peu obsédé

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Ven 27 Avr - 20:45

Il faisait beau, les oiseaux chantaient, les élèves étaient de bonne humeur, et il n'y avait pas eu d'ennuis notables, à part s'occuper de points à remettre, d'une petite entorse à soigner, d'un coup de fil d'une copine de GTB. Il passait une bonne après-midi pour l'instant, Ban était même heureux. Il avait pas mal déliré avec les élèves, et il avait même invité une de ceux-ci à jouer en équipe. Il n'avait pas très bien saisi la réponse de cette dernière. Il sentit en effet un ton assez impertinent voire méprisant dans son "Mais bien sûr". Bien entendu, une personne susceptible l'aurait mal pris. Mais Ban n'en était point et il n'avait surtout pas la moindre envie de faire le gendarme et donenr des lecons. Ban n'en tint alors pas compte, mais déjà, il se montra méfiant envers ce qu'il allait dire à la demoiselle. Il poursuivit donc et se présenta. Alors la jeune fille répondit amèrement:

« Négatif. Je ne fais pas partie de votre groupe. Je n’ai pas envie de m’agiter en espérant désespérément qu’un stupide volant vienne daigner rejoindre une raquette. »

Quoi?!? Elle se foutait de lui, là! Enfin il avait encore à faire à une petite rebelle dont notre professeur avait bien l'habitude de s'occuper. Bon enfin! Soit! Elle n'avait pas envie de jouer! Mais Ban allait s'occuper d'elle, il s'intéressait aux petites adolescentes n'aimant pas l'autorité des adultes. Il allait lui montrer qu'il n'était pas comme tous les autres profs aigris et cons. Voila encore un de ces préjugés... Enfin Ban aimait bien s'occuper des rebelles, ca mettait un peu de piquant dans les relations humaines... Ban retourna alors vers le stand. Il chargea un des surveillants de, comme son nom l'indique, de surveiller le reste du tournoi... Un peu lache comme méthode, mais enfin bref, c'était toujours plus intéressant d'aller s'occuper de la demoiselle dont il ignorait toujours le nom, que d'observer assis sur l'herbe, le tournoi de badminton. Chose qui n'a rien à faire ici: Ban envoya ensuite un sms à son amoureuse... "Blablablabla... On se retrouve ce soir, bisous. Ban" Enfin Ban se releva et alla vers la demoiselle. Qu'allait-il bien faire? Mouais il improvisera. Il dit alors:


"Bon, est-ce-que ma-de-moi-selle, veut bien daigner alors m'accompagner... Comme tu es nouvelle, il est donc normal de t'accueillir..."

Ban avait intentionnellement employé un ton mielleux et exaspérant, espérant la provoquer un peu... Enfin sinon tant pis... Allez comment va réagir la charmante rebelle aux cheveux noirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa Laylor
Mangeuse de boulets
Mangeuse de boulets
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Chut ... Regarde ton ombre ...
Date d'inscription : 22/04/2007

Profil
Age: Entre 16 et 18, ça faaait ?
Physique: Regarde un peu plus en haut ↑
Caractère: Viens mon mignon que je te montre x_X

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Lun 30 Avr - 19:49

La « tronche-que-tira-le-prof » lorsqu’elle lui lança ses paroles ne déplût pas Christa. Ce qui lui déplût, ce fut le faux-espoir qu’il venait de lui donner en « tirant-la-dite-tronche » alors qu’il s’éloigna sans rien dire la seconde qui suivit le « tirage-de-oui-c’est-bon-on-a-compris ». Beh quoi ? C’était tout ? Chris’ s’attendait à une réplique cinglante de sa part à laquelle elle aurait répondu tout aussi « cinglamment » et ainsi de suite ! Tss … P’tit joueur …

La jeune fille retira ce qu’elle avait dit –ou plutôt penser, mais ça on s’en moque- lorsqu’elle le vit revenir et qu’une réplique correcte sortit d’entre ses lèvres. Aaah ! Voilà qui était mieux ! Elle allait pouvoir s’amuser ! Bon, sa fierté en avait prit un coup puisqu’elle avait bien vu qu’il avait utilisé se provocation contre elle, mais elle s’en remettrait ! Elle n’était pas tellement rancunière et elle avait l’habitude.


« Je trouve les accueils lourds et pesants. En général, on ne veut pas vous lâcher. »

Encore une petite couche de provocation mais tournée d’une différente façon cette fois-ci. Beh quoi ? C’était bien lui qui lui cassait les pieds depuis qu’il était arrivé pour qu’elle manie une raquette, nan ?

Bon avant qu’il ne retourne au stand pour demander à ses collègues ce qu’il pourrait répondre à ça, elle décida d’argumenter :


« De plus, je n’ai pas la tenue appropriée pour faire du sport. »

Eh eh … Qu’est-ce qu’elle adorait employer des mots qui faisaient « chic » tout en faisant comprendre l’ironie qui teintait constamment ses paroles ! Bon, je vous l’accorde, Christa ne considérait pas le badminton comme un sport. C’est vrai quoi ! Le terrain est réduit, et il y avait juste à lever le bras. Par contre, elle trouvait vraiment que son vieux jean qu’elle désignait –comme si le professeur ne savait pas où se trouvait la « tenue » dont elle parlait- n’était vraiment pas fait pour une activité physique.

Soudain, une idée lui vint en tête. Et si … Le professeur était peut-être réellement allé faire quelque chose au stand ! Comme … chercher une tenue de sport par exemple. Aïe aïe aïe ! Justement, Christa remarqua qu’il avait l’air … disons … de « cacher » quelque chose derrière son dos. La jeune brune se tordit le coup discrètement pour apercevoir ce qui était dissimulé et crut apercevoir un bout de tissu. Catastrophe ! Allez … Ca ne pouvait pas être ça ! Mouaif … Quelle conviction. -_- Christa se raidit, attendant la réponse du professeur qui semblait savourer sa « victoire ».


[hs : A mon tour de te forcer un peu la main ^^ Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Archange protecteur du RP
Archange protecteur du RP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 911
Age : 29
Localisation : >.< *Nan mais ca te regarde ?* >.
Date d'inscription : 24/06/2006

Profil
Age: 24 ans
Physique: Mystérieux et ténébreux. grand mince et musclé. ^^
Caractère: Enjoué, fétard et pas trop bosseur. Un peu obsédé

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Jeu 3 Mai - 14:47

Voila que Ban fit la rencontre pour le moins intéressante d'une demoiselle (pour changer... -__-") qui se la jouait rebelle (pour changer... -__-" xDD) Ban ignorait encore son prénom, même si cela ne saurait durer plus longtemps encore... Il prévoyait avec elle de jouer au Badminton, lors de ce tournoi où notre professeur était censé être le maitre et organisateur principal. Cependant, comme c'était chiant à mourir, le-dit professeur fuit ses dignes occupations pour s'occuper plutôt de la nouvelle petite élève avec un petit rien de "je-m'en-foutisme" dans la tête et une grosse envie de se foutre de notre GTB... Ce qui amusait Ban, c'était de retourner à l'adolescence, de redevenir un chieur prétentieux et rebelle, d'avoir une logique à deux balles, égocentrées, avec des idées complètement loufoques et même stupides fondamentalement. C'était ca pour lui s'amuser avec ses élèves. Les petits adolescents studieux l'amusaient certes, car il fallait les décoincer... Mais les rebelles, avec eux, il y avait comme un challenge, un défi à relever... Ban était prêt à dompter le lion hors de sa cage, et à faire ramper tout ceux qui lui résistaient... Mwahahahahaha!!! Diabolique le professeur... La première pensée qui fut dans l'esprit de Ban à la vue de la nouvelle était la suivante: *Pfff! Encore une de ses boutonneuses mal dans leur peau, qui n'ont rien d'autres à foutre dans la vie que de glander et faire chier le monde...*

Mais en même temps Ban pensait tout le temps ca à première vue. Son avis, peut-être trop arrêté pour le début, changeait souvent vite d'avis. Les enfants modèles le saoulaient, il les laissait tomber... Les mecs, si ils avaient rien de particulièrement intéressants aussi... En revanche pour ce qui était des filles, si elles étaient jolies, excentriques, survoltées, coquines, ou tout ce que vous voulez qui soit original (mais pas trop xDD) toutes celles-ci donnaient à Ban une raison de s'amuser avec elles. De ce fait, il ne faut pas contre pas prendre Midô Ban, prof de maths, pour un de ces profs pédophiles qui finiront un de ces jours tous en prison. Nan! Premièrement, Ban n'a pas la cinquantaine, contrairement à la majorité des individus nommés plus haut. Deuxièmement, ce n'est pas la pure attirance sexuelle qui intriguait notre jeune homme, seulement le challenge de la drague. Troisièmement, Ban a une copine... Alors chut! (Pourquoi je parle de ca moi?^^)

*Nan finalement, elle pourrait être intéressante... Encore une fille qui part au quart de tour... Niârk niârk niârk!*

Ban se proposa de faire l'accueil de la nouvelle. D'accord il avait été mielleux, bien provocateur. Mais il ne mérita qu'une réponse cinglante qui lui arriva en plein face:

« Je trouve les accueils lourds et pesants. En général, on ne veut pas vous lâcher. »

*Bien joué bien joué... Rira bien qui rira le dernier. Mais ne jubile pas trop vite... Mais si tu voulais que je te lache t'avais qu'à le dire clairement. Mais maintenant tu peux toujours courir* Celle-là il ne s'y attendait pas... Ban garda la figure impassible, ignorant physiquement totalement la remarque... Mais la fille continua:

« De plus, je n’ai pas la tenue appropriée pour faire du sport. »

"Perso, je trouve ca plutôt sexy... Certes c'est pas fait pour faire du sport, mais bon... ca a du bon pour le sport occulaire"

Ban forcément obligé de faire ressortir son côté pervers et obsédé, garda le sourire tout en admirant sans gène, le style et la beauté de son interlocutrice... Débardeur plutôt mignon, jean's déchiré, la classe... Enfin la cerise sur le gateau, c'était une bien magnifique europénenne. Avec son visage fin et pâle, sa belle chevelure noire, son port de tête audacieux... Ban en craquerait... Mais non, ne laissons pas là déborder nos désirs... Ban se calma un peu et fit demi-tour. Il n'avait aucune envie de rester dans ce coin pour sportifs. Il demanda donc à l'autre surveillant de veiller à ce que tout se passe bien. Il prit son sac à dos et ses affaires de rechange. D'ailleurs il se sentait trop mal à l'aise dans ce short trop court qui serre bien ce que je pense, ces baskets blanches elles-aussi trop serrés. Seul le polo de tennisman lui allait bien. Mais pas question de rester dans cette tenue du sportif du dimanche surtout pas pour aller accompagner une charmante demoiselle je-ne-sais-encore-où... Il revint alors, peut-être avec un air victorieux, même si cela ne lui effleura pas l'esprit. Ban alla voir la demoiselle, dont il ne connaissait toujours pas le nom... Il lui dit alors:

"Bon je me change, tu m'attends un instant..."

Sans laisser le temps à la jeune fille de répondre, il s'eclipsa et changea de pantalon en moins de temps qu'il ne faut dire "Jus d'Ananas" (pourquoi je raconte ca, moi?!? xDD) Il troqua le short blanc beaucoup trop court contre un jeans, certes assez moulant, mais plus confortable. Il remit ses chaussures style Converse, complètement défonsées. Alors qu'il enlevait son polo Lacoste de Tennisman bleu marine, il vit apparaitre à côté de lui la demoiselle comme si de rien n'était. Tout ado, normalement constitué, aurait vite caché son torse. Mais Ban au contraire ne s'en vexa pas et l'exposait limite au regard de la demoiselle. Cette dernière, bein qu'adolescente elle-aussi, aurait dû normalement cacher son regard de pudeur... (à mon tour de te faire agir à mon volonté!!!) Mais non elle ne semblait nullement génée et Ban en profita bien sûr... Bon pas besoin de préciser des détails sans importance, que Ban était plutôt content de son apparence, et que c'était pas un gros tas de graisse, mais bon ca on s'en fout...
*Allez profite du spectacle, si t'aimes ca... ^^* Ban mit donc bien longtemps à mettre son polo dans son sac et à sortir sa chemise... Tout en contractant bien ses muscles, abdos, pectoraux, biceps, etc... Puis finalement il enfila sa chemisette bleue clair, et remonta le col. Une fois prêt, il regarda la demoiselle. A nouveau inconsciemment il avait son petit air supérieur... il s'adressa à elle joyeusement:

"On va où maintenant? Et je dois appeler comment la petite princesse en face de moi?"

Comment va réagir la petite princesse...? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa Laylor
Mangeuse de boulets
Mangeuse de boulets
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Chut ... Regarde ton ombre ...
Date d'inscription : 22/04/2007

Profil
Age: Entre 16 et 18, ça faaait ?
Physique: Regarde un peu plus en haut ↑
Caractère: Viens mon mignon que je te montre x_X

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Sam 5 Mai - 14:39

Facilement quinze secondes de silence passèrent avec un sourire triomphant sur les lèvres du professeur, face à la mine impatiente et abusée de Christa. Booon ! Il se dépêchait à lui donner ce survêt’ pourri, qu’ils en finissent ? Apparemment, il n’avait pas l’air décidé … Grrr … Elle allait l’étrangler sur place si ça continuait !! En plus de cette attente insupportable et de ce sourire scotché à son visage, le professeur semblait la « scanner » d’une certaine façon. Re-Grrr … Il devait sûrement la prendre pour ces petits rebelles qui n’avaient rien d’autres à faire de leurs journées que d’emmerder le monde histoire d’emmerder le monde. Seulement, Christa détestait ce genre de personnes puisqu’elle considérait qu’ils faisaient ça pour faire « style » « regardez-moi-comment-que-chui-trop-un-caïd ». Et forcément, elle détestait plus que tout être prise pour l’une des leurs. Non, elle c’était tout autre chose. Elle agissait au jour le jour, sur l’instinct. Elle s’exprimait on va dire –certes parfois trop bruyamment et trop franchement. Elle aimait se montrer comme quelqu’un de sûr de soi et qui n’avait rien à prouver à personne.

« Perso, je trouve ça plutôt sexy … Certes c’est pas fait pour faire du sport, mais bon … ça a du bon pour le sport oculaire. »

Tient ? Apparemment, le temps qu’elle fasse sa théorie sur les rebelles, il avait finit la sienne … qui visiblement ne correspondait pas du tout à ce que Christa avait imaginé ! Il l’avait bien « analysée » mais dans d’autres buts …

La jeune fille était écœurée. Allons bon ! Il avait fallut qu’elle tombe sur le pauvre pervers obsédé ! Pourtant il n’avait pas atteint la cinquantaine et avait l’air plutôt bien sculpté. Ca ne suffisait pas peut-être ? Plusieurs femmes de son âge devaient être à ses pieds, mais il fallait qu’en plus, il fasse de l’œil à ses élèves ?! Beeeurk !

Christa n’avait pas répondu, mais elle qui avait un somptueux don pour cacher ses émotions, habituellement, là, elle ne s’en priva. Ses traits se tirèrent quand elle serra les dents (elle serre les dents mais garde ses lèvres par dessus, d’acc ? xDD). Elle exagéra même en tira la langue dans un grimace de vomissement en se tourna sur le côté.

Lorsqu’elle reposa son regard neutre –quoique haineux- sur le professeur, il avait retiré ses mains de derrière son dos, dévoilant les habits qu’il cachait. Christa fut surprise –mais cette fois-ci ne le montra pas- en découvrant que le morceau de tissu qu’elle avait aperçu tout à l’heure était en fait, une chemise. De plus, cette dernière était accompagnée par un jean et des chaussures style converses un peu –voir très- « destroy » comme ils disaient là bas, en Amérique.

Comme pour se moquer, Christa haussa volontairement un sourcil suspicieux. Ca, plus le fait qu’elle ai les bras croisés, illustrait bien sa pensée de :


*A quoi il joue là ?*

« Bon, je me change, tu m’attends un instant. »

Christa ne répondit pas et garda sa mimique, se répétant :

*Mais à quoi il joue ?*

Ce ne fut qu’une fois qu’il eut disparu que Christa réalisa ce qu’il lui avait dit avant de partir …

*« Tu m’attends un instant » … Mais je suis pas son chien !!*

Oui bon … C’est vrai qu’il lui avait demandé ça gentiment sans aucune arrière pensée … Et Christa en était consciente … Mais un peu de mauvaise foie de temps en temps, ça ne fait pas de mal ! N’est-ce pas ?

Bref, tout ça pour dire, que Christa, histoire de contrarier, n’avait pas du tout l’intention de rester là bien sagement … Ainsi, elle marcha à grands pas, suivant le chemin qu’avait emprunté ce fameux … Ben … ou un truc du genre. Dès qu’elle tourna à droite, elle le vit, totalement à découvert -_- Alors qu’il y avait des espèces de petits bungalows pas loin. Evidemment, toutes les femmes qui passaient par-là en profitaient bien. Pour sa part, Christa arriva au moment où le programme « torse-nu » était en cours. Sans le savoir, la jeune femme tenu le même raisonnement que celui qui, apparemment fier de son corps, ne la cacha pas du tout et au contraire, prit soin de bien s’exhiber devant la jeune femme. Après avoir eut le temps de penser tranquillement tous les deux leur théorie sur les adolescents pudiques –Christa entre-temps s’était appuyée de côté contre le mur en croisant les bras, histoire d’en rajouter un peu sur le côté « maaate »- le professeur mit son sac sur son épaule, près à partir d’ici … Seulement, il adressa une question à Christa qui ne plut guère à cette dernière.


« On va où maintenant ? Et je dois appeler comment la petite princesse en face de moi ? »

Petiiite ? Princesse ? D’accord, le petite passait, du haut de ses un mètre soixante-cinq qu’elle ne dépasserait probablement jamais, elle était consciente de sa taille et n’y pouvait rien. Mais princesse !! Alors, là, c’était trop ! Christa savait bien que tout ce qu’attendait Bun truc-muche était qu’elle se mette dans une rage folle. La jeune fille hésita entre le « Félicitations ! Il a réussit ! » et le fait de prendre sur elle-même et de faire comme si ne rien n’était. Finalement, elle fit un « mixte » si l’on peut dire ça comme ça et lança en articulant exagérément :

« Pronom interrogatif, verbe, sujet, complément. »

Christa observa la figure étonnée du professeur. Satisfaite de son petit effet. Décidément, ce que c'était bon de voir cette mine en face de vous ... Un mine synonyme d'incompréhension, d'impatience mêlée à des idées sur ce que vous pouvez dire ... Christa savoura puis poursuivit, détachant exagérament ses mots. :

« Comment – dois – je – appeler – la petite princesse – en face de moi – point d’interrogation ? »

La jeune fille marqua une seconde pause. Ce cher Ben truc ne semblait toujours pas comprendre et avait l'air de se faire des idées toutes aussi immorales les unes que les autres ... Eh eh ... Qu'est-ce que ça pouvait lui plaire ! Seulement, au bout d'un moment, Christa se lassa et décida de révéler le sens de ses paroles à son interlocuteur. Enfin, son « explication » n'était pas très « explicite » mais elle était certaine que le professeur allait s'en contenter.

« Vous n’êtes sûrement pas prof de Français en tout cas. »

Christa attendit la réponse cinglante qui devait arriver mais le soucis ... C'est qu'elle n'arriva pas. Bon, tant pis. Elle arriverait sûrement plus tard ... L'homme devait sûrement chercher une réponse digne de ce nom dans son petit crâne de piaf. xP En attendant, Christa commença à marcher insitant le professeur à la suivre. Elle n'avait aucune idée où est-ce que la direction qu'elle avait prise menait mais elle n'avait pas la tête à ça pour le moment. Non, pour le moment c'était plutôt ... la phase « amusement-avec-le-premier-prof-qu'elle-rencontrait-depuis-son-arrivée ». Beaucoup plus intéressant que savoir où leurs pas les conduisaient. Mais d'ailleurs ... En parlant de ça ... Le-dit prof ne lui avait-il pas demandé où elle souhaitait se rendre ? Bon, autant lui répondre, sinon ce pauvre chou risquait d'être vexé en plus de sa boutade de tout à l'heure xP

« Pour ce qui est de la première question, je vous laisse choisir. Après tout vous connaissez plus les lieux que moi. »

Et oui! Chris' avait accepté de faire ce « tour » avec Bun Machin. Au départ, elle aurait sûrement refusé proprement -c'est à dire avec une phrase très ... décisive, va-t-on dire- mais elle le trouvait amusant. xP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Archange protecteur du RP
Archange protecteur du RP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 911
Age : 29
Localisation : >.< *Nan mais ca te regarde ?* >.
Date d'inscription : 24/06/2006

Profil
Age: 24 ans
Physique: Mystérieux et ténébreux. grand mince et musclé. ^^
Caractère: Enjoué, fétard et pas trop bosseur. Un peu obsédé

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Mer 9 Mai - 18:19

Après une séance de matage pour la jeune fille et une séance d'exhibition pour notre GTB, le jeune professeur était fin prêt pour sortir: jean délavé, Converse "Destroy", comme on dit, et chemisette. Enfin Ban s'était rhabillé normal... Normal par opposition à tenue de sport moulante qui serre trop à certains endroits comme les chevilles et les attributs masculins... Enfin bref passons... Ban avait bien l'intention de déserter son poste de surveillant pour se détendre et se défouler sur une adolescente rebelle qu'il venait de rencontrer. Elle se la jouait "personne-me-donne-des-ordres" et ca plaisait bien à notre Ban qui, prit au jeu, répondait de manière tout aussi provocante, histoire de voir qui en foutrait une en premier dans la face de l'autre... Pas que notre jeune, gentil et pacifique professeur avait une irresistible envie de remettre la jeunette à sa place à coups de latte, mais le challenge de voir qui pèterait un cable en premier motivait notre GTB... En parlant de défi, la fille s'en était-elle lancé un toute seule à elle seule? Celui par exemple de ne jamais dévoiler son prénom au jeune homme... Ca aurait bien été possible, puisqu'elle avait pour l'instant réussi à esquiver deux questions de Ban à ce propos... *Soit! Si elle veut jouer à ca... * se dit Ban intérieurement... Ban pensa alors qu'il ferait de même, mais il se rappela qu'il s'était déja présenté au début de l'après-midi et que la jeune fille devait déjà le connaitre... Et oui, notre jeune professeur était tellement populaire dans ce collège... ^^

Pendant que les chevilles de notre professeur enflaient à vue d'oeil, pendant qu'intérieurement il se lancait des fleurs et se flattait tout seul, la jeune fille semblait perdre son calme... Lentement, elle commencait à s'enerver... c'était des points gagnés dans le match "Ban VS la belle inconnue rebelle" Ban attendait toujours une possible réponse de sa part quant à son prénom, entre-temps un bip dans sa poche, accompagné par une tranquille vibration. Ban avait un ami, enfin plutôt, une amie... Son super portable nouvelle génération affichait un nouveau message dont vous ne connaisserez malheureusement jamais le contenu, c'est en effet interdt aux moins de 18ans... C'est tout ce que je peux dévoiler... xDD Enfin quoiqu'il en soit, quand Ban releva la tête, il vit que la demoiselle s'apprétait enfin à lui adresser la parole:


"Pronom interrogatif, verbe, sujet, complément."


Ban tira une de ces tronches à ces mots... *Mais de quoi elle parle? J'en ai rien à foutre de ca...* Mais la demoiselle continuait:

"Comment – dois – je – appeler – la petite princesse – en face de moi – point d’interrogation ?"

Ban la regardait toujours avec ses grands yeux ronds.
*Ouais d'accord je vois où tu veux en venir... Quelle chieuse...!* Le pire c'est que la fille surenchérit encore:

"Vous n’êtes sûrement pas prof de Français en tout cas."

"Et non! Comme tu me vois la, je suis prof de maths... Enfin t'avais compris, me dis pas qu t'as un francais irréprochable toi... En plus moi c'est moi, je parle comme bon me semble... Ca te dérange, PETITE PRINCESSE?"

Il insista bien sur les mots "Petite" et "Princesse" comme s'il avait trouvé le point faible. Enfin, elle le soulait la rebelle là! Enfin elle alait le trouver notre PROF DE FRANCAIS!!! euh non... de maths pardon. Passons. Comme la fille ne savait où aller, Ban avait donc pleins pouvoirs... Niark Niark Niark... Il prit la demoiselle par la main et l'entraina en disant

"Si mademoiselle la petite princesse veut bien daigner me suivre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa Laylor
Mangeuse de boulets
Mangeuse de boulets
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Chut ... Regarde ton ombre ...
Date d'inscription : 22/04/2007

Profil
Age: Entre 16 et 18, ça faaait ?
Physique: Regarde un peu plus en haut ↑
Caractère: Viens mon mignon que je te montre x_X

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Dim 13 Mai - 20:15

Christa, tout pendant qu’elle reprenait les paroles de ce cher professeur qui lui faisait face … Ah non, excusez-moi, ils sont à présent côté à côté et … marchent. Dans une direction inconnue, mais marchent quand même. Bref, nous disions … Christa, tout pendant qu’elle reprenait les paroles de ce cher professeur –qui donc, marchait à côté d’elle- regardait devant elle. Elle aurait très bien pu lui dire quelque chose du genre « Il fait beau aujourd’hui. », elle aurait eu la même attitude : toujours cette attitude de « m’en foutisme » mais narguante à la fois … Bref, l’attitude naturelle de Chris’ quoi … xP Toujours est-il que malgré ce regard braqué vers l’horizon, Christa sentait la frustration de Ben-Bon-Bun-Ban-Bin, ce qui lui plu bien d’ailleurs, vous vous en doutez. Toujours ce sixième sens, probablement …

Cependant, la satisfaction de Chris’ retomba bien vite –comme tout à l’heure d’ailleurs T_T- lorsque le professeur lui lança sa réponse en plein dans la tronche.


« Et non ! Comme tu me vois là, je suis prof de maths … Enfin t’avais compris, me dis pas que t’as un français irréprochable toi … En plus moi c’est moi, je parle comme bon me semble … Ca te dérange PETITE PRINCESSE ? »

A ces derniers mots, les traits de Christa se crispèrent. Grrr … Elle découvrait son point faible après lui apparemment >.< Elle n’aurait pas pensé que cette simple interpellation lui ferait autant d’effet T_T Mais la jeune fille se consola bien vite … En effet, si le professeur avait trouvé son point faible, elle avait aussi trouvé le sien … Pour réagir au quart de tour de cette manière là, il ne pouvait que pas aimer être comparé à un professeur de Français. De plus, sa façon de parler la fit rire intérieurement. Elle se moqua de son « moi c’est moi » qui lui rappelait les petites adolescentes narcissiques, mais ne fit pas de réflexion. Par contre, elle réagit sur le point du « français irréprochable ».

« Je ne le dis pas … Quoique je m’en approche. Quant à votre formation de professeur de maths … Une de prof de français ne vous aurait vraiment pas fait de mal. »

Comme précédemment, Christa avait prononcé ces paroles avec un ton qui paraissait naturel mais était teinté d’une moquerie distincte. La jeune fille avait gardé son regard devant elle mais, juste après ses derniers mots, elle tourna la tête vers Bun-truc-muche pour le regarder et lui adressa un sourire faussement angélique on-ne-peut-plus-moqueur.

Seulement dommage, mais son interlocuteur ne semblait pas apte à poursuivre cette discussion pourtant forte intéressante. Au lieu de ça, il lui saisit brusquement la main, ce qui gomma immédiatement le sourire de notre chère petite arrogante et le remplaça par une mine surprise. Allons bon ! Qu’allait-il lui inventer, encore ?!


« Si mademoiselle la petite princesse veut bien daigner me suivre … »

Allez ! Il en remettait une couche ! Mais Christa, trop occupée à chercher pourquoi il lui prenait la main, ne réagit même pas. Bah oui quoi ! Qu’est-ce qui lui prenait ? Encore son plan de drague, ou quoi ? Ou alors il voulait s’afficher avec elle ? Hum … Sûrement pas … Ca ne serait pas très bon pour son image … Bien que Christa ignorait encore quelle était la-dite image puisqu’elle venait d’arriver à Tokyo. Autre chose peut-être ? Tout simplement pour la materner excessivement pour l’énerver ? Bah … Elle ne l’était pas spécialement. Mais s’afficher avec lui … L’idée ne lui plaisait guère … Quoique ai Bon derrière la tête ! Ainsi, elle prit comme excuse la troisième solution et lâcha la main du professeur en déclarant d’un ton assez neutre, quoique teinté de son habituel sarcasme :

« Allons-y si vous insistez … Mais, je vous remercie, je n’ai pas besoin d’être maternée de cette manière. »

Christa insista volontairement sur la politesse … Histoire de rajouter un peu d’ironie –habituelle- dans ses paroles. Sur ces-dites paroles, le professeur ne réagit pas plus que tout à l’heure et se contenta de continuer de marcher. Boon … Le match était déjà fini ? Hum … C’était trop facile … Il devait lui préparer un mauvais coup ! A moins que sa maturité d’adulte n’ai reprit le dessus ? Bah ! Elle verrait bien ! Ce n’était pas l’inconnu qui lui faisait peur ! Quoique …

En tout cas, pendant qu’elle faisait ses statistiques en regardant ses pieds, ils avaient déjà parcouru une bonne distance. Ainsi ne fut pas la surprise de notre jeune amie lorsqu’elle releva la tête et découvrit juste en face d’elle, la porte en chêne qui donnait sur le hall du lycée.


*Naaan ! Comment j’ai pu me laisser piéger ?! Il va tout de même pas me pointer pour ces boutades ?! Tsss … Susceptible !*

Tout en maugréant contre ce cher prof qu’elle adorait tant, Christa réfléchissait aux moyens de se sortir de ce pétrin. Bon, elle avait déjà connu pire qu’une simple convocation chez un directeur tout défraîchi, ridé et sourd mais bon … Ce n’était quand même pas agréable.

Seulement, Ban avait prit un chemin totalement opposé au bureau du directeur. Car bien que Christa n’était là que depuis deux ou trois jours, elle avait eu tout le temps de visiter le lycée et de prendre ses repères lorsque les autres élèves suivaient sagement les cours. Bref, tout ça pour dire que notre petite brunette était de plus en plus embrouillée. S’il ne la conduisait pas chez le directeur, où comptait-il l’emmener ? Y’avait des oubliettes dans ce lycée ?

Je pense que Christa regretta bien de s’être posée cette question lorsqu’elle en connue la réponse. Elle ne vit pas tout de suite l’inscription qui se trouvait sur la porte puisque Ban la prit de nouveau –mais cette fois brusquement par le poignet- et l’entraînant en vitesse. Par contre, lorsqu’elle vit les lavabos … Et surtout la rangée de cabines qui s’alignaient sur le mur qui se trouvait à sa droite et l’odeur qui régnait dans le lieu … Elle resta bouche-bée. Alors là ! Il commençait à lui faire peur ce psycopathe-pervers-à-la-con. Réagissant immédiatement sur la défensive en se faisant des vieux films, Christa se dégagea de l’emprise de l’homme qui lui faisait face et lui lança :


« Vous êtes bien dans votre tête ?! »

Ah ? Elle restait « polie ». Enfin, toujours cette ironie méprisante dans sa voix mais au moins elle n’avait pas hurlé un truc du genre : « P****n mais ça va pas bien ! Espèce de c*****d ! » -et on va s’arrêter là pour ne pas choquer les plus jeunes xP. Même si ça avait été très dur de se contrôler vu le scénario qu’elle se faisait quant aux intentions du professeur. En parlant de scénarios … Et si ce n’était pas du tout ça ? Et si elle s’était vautrée proprement ? Après tout depuis qu’elle avait rencontré ce prof elle ne faisait que se tromper sur ce qui allait se passer. Et si … Rah ! Le c*n ! Il avait du faire ça pour lui faire peur ! Bah félicitations c’était réussit ! Même si elle avait réussit à se contrôler, on ne la sentait pas très très rassurée. Et en plus, ce qui mettait Christa hors d’elle c’est que à tous les coups, il était satisfait de sa réaction ! Mais … Et si là encore elle se plantait littéralement ? Raaah ! En tout cas si son but était de la faire tourner en bourrique, c’était réussit ! Vive la déstabilisation psychologique !

Boon … En attendant, c’était quand il voulait pour l’ouvrir et lui fournir quelques explications !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Midô Ban
Archange protecteur du RP
Archange protecteur du RP
avatar

Masculin
Nombre de messages : 911
Age : 29
Localisation : >.< *Nan mais ca te regarde ?* >.
Date d'inscription : 24/06/2006

Profil
Age: 24 ans
Physique: Mystérieux et ténébreux. grand mince et musclé. ^^
Caractère: Enjoué, fétard et pas trop bosseur. Un peu obsédé

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Mar 15 Mai - 20:53

Nos deux jeunes gens marchaient côte à côte, vers un lieu tenu encore secret par notre héros au grand coeur... oups la désolé de la petite envolée lyrique... (et c'est qui qui dit que je suis nul en francais? xD) Ban avait bien eu du mal à amener la petite princesse avec lui. Il avait du la prendre par le bras et l'obliger à le suivre... Ca lui avait fait bizarre de forcer une élève à le suivre, lui qui n'aimait pas se fritter physiquement avec ses élèves... D'ailleurs sa morale lui interdisait de frapper une femme, même avec une fleur... Et ouais, derrière ses airs de dragueur obsédé, se cache bien l'âme d'un gentleman... tadatalala! Arsène Lupin... Mais qu'est ce que je raconte moi? =__=" Revenons à nos moutons, enfin à nos professeurs, non à nos élèves, enfin à notre professeur et notre élève... Enfin bref passons...Ce charmant professeur avait donc plan en tête... Quoi donc? Seule l'Histoire avec un grand H (et avec un petit aussi, sachons rester modeste xD) nous le dira. Mais pour que ce plan marche il fallait rester calme et garder son sang-froid... Et surtout ne pas gacher tout en une bourde, ce qui est souvent le cas avec notre gros béta de Ban.

Mais c'était dur. Le conflit intérieur de Ban de se défouler sur la petit princesse le menacait de tout faire gacher... Le problème, c'est que la demoiselle ne restait pas tranquillement toute sage et gentille comme le ferait un bon chien-chien... Oups là, j'ai comparé la petite princesse à un bon chien-chien qui bave et qui fait sa merde sur les trottoirs de Paris! Ces pu***s de merde qui font que quand tu regardes la Tour Eiffel deux secondes t'en as pleins les pieds!!! GRRRR! ahhhhhhh ca va mieux... Bon après cette petite interruption "coup de gueule", nous pouvons continuer... On le sentait clairement: il y avait tension entre les deux jeunes gens. La pression augmentait et les deux protagonistes étaient sur le qui-vive prêts à balancer une réplique cinglante... Mais là il y avait comme un détente, une pause... Tant mieux parce que Ban n'avait plus trop de trucs à dire... Il réfléchissait à son plan... Oui son plan... Qu'en était-il vraiment? Chut! C'est une surprise! Mais comment avait-il eu cette idée diabolique? Etait-ce prémédité? Etait-ce préparé depuis des mois déja? Kindaichi mène l'enquète...
"Je jure sur l'honneur de mon grand père que j'éluciderai ce mystère" (merci Ginji de tes super citations xDD)

En fait commencons par le commencement... Nos deux jeunes gens marchaient côte à côte, vers un lieu tenu encore secret par notre héros au grand coeur... oups la désolé de la petite envolée lyrique... (il y a pas un peu de déjà-vu la? bon je reprends) Ban et la petite princesse marchaient presque main dans la main, enfin non plutôt mourir!!! Comme on le sait, ces deux-là ne faisaient que de se chercher des crosses pour se battre, à l'affut de chaque erreur de l'autre pour lui assener le coup de grâce. Mine de rien, c'est comme un battle de rap underground, comme dans 8 Mile le film avec Eminem, de Curtis Hanson, sorti le 23 février 2003 dans les salles, allez voir sur le site officiel pour plus d'informations... xDD Et mine de rien (l'auteur: j'adore cette expression, le public: MAIS ON S'EN TAPE!!!! Ta gueule!!!!, l'auteur en sang et en pleurs: continuons l'histoire...) Donc mine de rien (l'auteur: un petit commentaire perso?, le public: NON!, l'auteur: ok ok) ... Mine de rien ca use ces battles... déjà t'as vite fait plus de salive, et en plus t'as plus rien à dire après... Quand on parle on parle on parle... A part être une fille qui papote, on a vite fait écouler son lot de vanne! Ban c'était pareil! Il avait plus rien à dire... Donc normal il se tait... Heureusement que l'autre princesse le laissait un peu tranquille, sinon Ban aurait mourru...

Enfin cela dit, il ne cessa donc pas de penser...Et oui, Ban est un animal qui pense, de la grande famille des primates, des hominidés,... enfin voyez ca dans mon cours de SVT... Ban pensait à quoi? Comme la plupart du temps à lui... Ban pensait :
*Moi. Me. Myself. Mawa.* et ca le faisait sourire... Mais en fait son esprit vraiment mal tourné finit par l'orienter vers... Vers quoi en fait? Ah oui les derniers anime hentai qu'il avait téléchargé tranquillement sur son PC, un jour qu'il était connecté en Wifi à McDo... Parce que c'est gratuit! Ban => Plus radin, plus Malin!!! xDD C'était quoi alors ce film qu'il avait vu...? Ah oui encore un de ces trucs de professeurs complètement zarbs et de jolies et toutes innocentes élèves... Oui ces trucs complètement dingues, qui se passent dans les salles de cours la nuit, ou dans les toilettes du lycée... Enfin pleins de trucs pas franchement net net... hum hum je dirai même plutôt cradingue... Enfin c'est là notre monde actuel, rempli de perversion, de pornographie, etc... Mais Ban n'était pas différent des autres... il regardait des films olé olé comme tous les mecs... Cela n'était pas bizarre! Enfin cela dit en passant, cela lui donna bien des idées... Tiens mais mon histoire arrive à sa fin? Elle a bien un début et bien aussi une queue (sans connotation perverse bien sur ^^")

Cela expliquait donc la fameuse idée de notre ami le pervers en chef! Il avait donc entrainé la petite rebelle vers un autre chemin... Perdu dans ses pensées olé olé, il avancait un inconsciemment vers le bahut. La fille restait silencieuse et cela encourageait le voyage dans les songes de notre GTB...Une fois revenu à lui, il se vit dans le Hall du collège... Comme dans son rêve, espèce de somnambule Ban! il se voyait en vrai avec Christa euh... non je vais me taire! Ban espèce de pervers polymorphe!!! T'es vraiment horrible... (le public balance des tomates sur l'auteur pornographe, choqué, non même scandilisé de tant d'horreur!) Ban sentait pourtant qu'une petite aventure "Bondage" calmerait la petite princesse de sa fougue rebelle... Alors pour concilier pudeur et pédagogie , si on peut parler de méthode pédagogique ce que Ban s'apprêtait à faire... =__=" il pensa alors faire simplement peur à la jeune fille en le faisant passer pour un pervers pédophile... Mais Ban, tout le monde sait déjà que tu es un pervers pédophile, c'est pas une nouveauté... Mais enfin ! C'est pas vrai! si! Non! Si! non! enfin bref...

La jeune fille avait du parler quelque fois, mais il n'entendit rien... Il continuait à marcher. Une fois donc dans le hall, il se dirigea autre part que d'habitude... Normalement il n'utilisait jamais ce couloir. C'était un petit couloir, humide, lugubre... Enfin bref un truc pas cool. C'était le couloir qui menait à l'infirmerie! Mais Ban n'a jamais mal, ni n'est jamais malade! Ban est fort, plus fort que mon papa!!! Mais c'était aussi le chemin pour les pires toilettes de l'établissement, celles qui puent, qui sont pas souvent nettoyées, ni qui sont vraiment fréquentées... Sauf par des fantommeeess!!!
"MWAHAHAHAHAHA"Ban est fort il a pas peur des fantomes! (un fantome: Bouhhhh!, Ban: Aahhhh! arrête t'es con tu m'as fait peur =__=") Ban emmena alors la demoiselle dans ces charmantes toilettes. Il l'entraina dans celles des garcons et l'envoya sur les pissotières... Ban prit une tête de pervers encore plus que d'habitude... Il sourit à la jeune fille, celle-ci semblait prise de cour, elle hurla:

« Vous êtes bien dans votre tête ?! »

Oui ca allait très bien dans sa tête! Il était content de lui, fier de dominer. Un instant ces instincts de macho ressurgirent! Un de ses fantasmes ressemblait beaucoup à ca. Enfin lui savait qu'il ne pourrait pas le réaliser... Il n'était pas si con... Quoique... Oui d'ailleurs ca commencait bizarre... Comme si Ban n'était plus maitre de ses mouvements... Il commenca à avancer les mains vers le corps de la jeune fille, inlassablement petit à petit, il se rapprochait du débardeur de la demoiselle. Une lueur machiavélique brillait dans ses yeux... *Je me sens trop bien* se disait le méchant Ban... Le côté obscur de GTB ressortait. Il avait bien envie d'en profiter finalement. Alors il commenca à tirer sur le débardeur noir de la jeune fille à le soulever plus précisement... Ca commencait à faire peur! Ca aurait vraiment peur si Ban avait ri d'une manière maléfique et du genre à faire plutôt très peur... Mais alors qu'il allait faire la pire bétise de sa vie, il tilta... Non il peut pas gaffer à ce point là! Notre Ban en plein mouvement s'immobilisa.

Il eut un flash: Lui sur la fille, en train de faire l'impardonnable. Il vit aussi la fille en pleurs et se vit, lui, complètement soulagé, mais pris d'un horrible sentiment de remord et de de regret. Il se vit ensuite arrêter par deux policiers, dont un copain à lui, qui n'osa même plus le regarder dans les yeux. Ce "copain" lui disait alors:
"T'es vraiment dégueu, et moi qui te trouvais super cool..."Ensuite comment pourra-t-il regarder Rayna dans les yeux? Comment osera-t-il la regarder? Enfin bref, en prison! Ban un mec cool normalement, en prison? Non c'est pas possible! Pas Ban... Alors Ban fit comme si de rien n'était, mais intérieurement il avait trop honte... Il rigola comme un con et dit:

"Alors petite princesse t'as eu peur? Ahahahaha"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christa Laylor
Mangeuse de boulets
Mangeuse de boulets
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Age : 29
Localisation : Chut ... Regarde ton ombre ...
Date d'inscription : 22/04/2007

Profil
Age: Entre 16 et 18, ça faaait ?
Physique: Regarde un peu plus en haut ↑
Caractère: Viens mon mignon que je te montre x_X

MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   Dim 20 Mai - 12:57

Alors visiblement, il n’était pas du tout –mais quand je dis pas du tout, c’est alors pas du tout- décidé à lui fournir des explications. Non, au contraire, il continuait son petit numéro. Ce vieux bonhomme s’avança un peu trop près d’elle à son goût. Seulement, Christa s’était re-saisie ; c’était évident qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise blague. Ainsi, comme pour le satisfaire –mais surtout pour qu’il la laisse tranquille- elle se recula au fur et à mesure jusqu’à ce qu’elle sente un truc glacial dans son dos. Elle se retourna et découvrit, se frottant contre son précieux dos, une pissotière couverte de calcaire … jauni. Beeerk ! Alors que la jeune fille s’apprêtait à piquer sa crise pour un dos tout dégueulassé, Ban s’avança encore, la forçant à se cambrer. Le bord de la pissotière lui labourait le bas du dos, ses abdos n’allaient pas tenir très longtemps comme ça, son bassin était collé à celui du professeur … C’était insupportable.

Insupportable certes … Mais ce cher obsédé de base qui lui faisait face n’avait pas l’air encore satisfait et n’en avait pas finit avec elle apparemment. Ses mains, rendues froides par l’humidité du lieu, se glissèrent sous le débardeur de la jeune fille. Cette dernière, succombant aux appels suppliants de son ventre se redressa brusquement et frôla le buste de Ban avec son nez –l’est p’tite xPP- et tenta vainement de dégager ces mains dont la position ne lui plaisait guère. Non excusez-moi, dont la position ne lui plaisait pas du tout et la paniquait un petit chouilla sur les bords.

Car oui, mes amis, Christa se rendait compte –trop tard- de l’énorme bourde qu’elle avait faite en sous-estimant les intentions du professeur –et en épuisant toutes ses forces en restant cambrée un certain temps. Si bien que ses pauvres coups de pieds et autres furent inefficaces. En plus de ça, un autre « truc » que la pissotière lui rentrait dans les reins et ça faisait mal. Mais Christa oublia tout ce mal lorsqu’elle réalisa ce qui en était la cause. Hum hum … Il allait morfler X_x La jeune fille l’extirpa doucement de sa poche tout en continuant ses coups de pieds in puissants histoire de ne pas attirer l’attention de son « violeur » sur sa main droite. Mais c’était complètement inutile car la-dite attention de ce dernier était complètement dirigée sur son soutien-gorge qu’on commençait à apercevoir –ce qui augmenta la fureur de Christa. Furieuse peut-être … Mais ça ne l’empêchait pas de réfléchir à comment elle allait s’y prendre pour apprendre la nouvelle à ce cher Ban … En lui lançant un « Souriez, vous êtes filmé. » ou bien un « Clic !! » ou alors ne rien dire … pour lui annoncer après. Non, elle avait trouvé ! Mouah ah ah … X_x

La jeune brunette étendit son bras tant qu’elle put pour avoir le plan le plus large possible et essaya de viser juste, elle doubla la photo. La tripla même. Il n’y eut pas de « Clic !! » retentissant. Non, Christa coupait toujours ce son complètement artificiel qui gâchait tout plaisir de capturer à jamais une image. Mais cette fois-ci, ce n’était pas par plaisir qu’elle photographiait, c’était par nécessité … C’était la première fois que ça lui arrivait. Quoique … Lorsque Nathan était … Non !! Elle ne devait pas y penser !! Pas maintenant !! Elle ne serait plus jamais crédible si elle craquait là, devant lui.

Mais justement, ce « lui », retira brusquement ses mains de la poitrine de la jeune fille. Un peu trop brusquement peut-être … Ce n’était pas naturel. Le rire forcé qui sortit de sa gorge souligna cet effet forcé. Peut-être que ce qui venait d’arriver partait d’une « farce » en fin de compte … mais le professeur n’avait pas put se maîtriser ? Du moins, jusqu’à maintenant …


« Alors petit princesse, t’as eu peur ? Ahahahaha !! »

La petite princesse, elle, ne rigolait pas du tout. Elle se redressa pour ce décoincer de cette foutue pissotière gelée et crade et se massa le dos d’une main en cachant l’appareil photo d’une main. Tout ce qu’elle offrit à l’homme qui lui faisait face fut un visage neutre quoiqu’un regard plus froid que jamais. Mais cette fois-ci ce n’était pas une fureur arrogante.

Cependant, comme si elle lui faisait une blague en faisant semblant d’être furax et qu’elle allait lui en faire voir de toutes les couleurs pour ce qu’il venait de faire –ce qui était en fait le cas intérieurement, mais extérieurement c’était autre chose. Elle inversait les rôles … La jeune fille s’avança vers le professeur. Elle ne douta pas de la réussite de son plan machiavélique et pervers. Elle avait vu cette lueur de désir dans les yeux de l’homme lorsqu’ils étaient l’un contre l’autre. Faire ça la dégoûtait mais d’un côté, le manipuler de cette manière était d’une saveur sans égale.

Elle s’avança donc, près, très près de Ban. Elle se colla à lui et saisit ses mains. Trop abasourdi ou désirant –ou peut-être les deux- il se laissa faire. Très bien. Christa fit passer ces deux mains sous son débardeur qui souleva le tissu au passage. Il ne réagissait toujours pas. Excellent. La jeune fille se hissa sur la pointe des pieds en ouvrant la bouche et l’approcher le plus sensuellement possible de celle de l’homme impuissant. Lui aussi ouvrit la bouche comme pour accueillir la sienne. Ils pouvaient sentir leurs souffles. Mais Christa dévia vers l’oreille du professeur pour lui murmurer d’un ton pervers qui fit redescendre toutes espérances de notre cher Ban :


« Faîtes ‘‘Cheeeese’’. »

Sans lui laisser le temps de réagir, Christa cessa de diriger sa main gauche pour faire semblant de repousser le professeur, éloigna son visage du sien comme pour se débattre et prit la photo. La doubla seulement. Lorsque cela fut fait, elle agrippa immédiatement son appareil photo entre ses deux mains pour éviter que le professeur ne s’en empare. Elle avait réussit. Son visage n’affichait aucun sourire mais exprimait bien sa satisfaction tout en montrant qu’elle se serait bien passé d’être venue dans ces toilettes.

« Moi, je finis toujours ce que j’ai commencé … Question de principe. »

Christa savait que Ban n’était pas idiot, il comprendrait sûrement le sens caché de ses paroles. Un sens qui disait que Christa n’avait pas fait ces photos où l’on voyait leurs corps côte à côte et leurs visages émotionnellement opposés, secrètes ; qu’il n’avait pas fini d’entendre parler d’elle ; qu’il aurait mieux fait de la faire taire dès le début ; que maintenant, c’était terminé pour lui ; et enfin, qu’elle avait gagné le match qui durait depuis le début de leur rencontre. Oui, elle avait gagné. Elle y avait laissé un partie de son amour-propre … Mais elle avait gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Quand Ban rencontra Christa" (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Quand Ban rencontra Christa" (pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Quand la Française dort, le diable la berce"
» "Quand un seul être vous manque, tout est dépeuplé." Victor HUGO
» REG&LYL ? "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» "Quand je serais grande je voudrais être comme toi ! " [Sunny]
» "Quand le Lion dort, les oiseaux dansent" [Peter Baelish~Sansa Stark]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: Souvenirs-
Sauter vers: