AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hiroshi Kikuma

Aller en bas 
AuteurMessage
Hiroshi Kikuma
Sixieme année
Sixieme année
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Hiroshi Kikuma   Dim 29 Avr - 14:24

- IDENTITE -
Nom, Prénom, ; Kikuma, Hiroshi, ou tout du moins est-ce son nom "d'emprunt".
Date de Naissance, Age, Année d'étude ; 23 Fevrier 1991, 16 ans à ce jour, 6° année d'étude.



- PHYSIQUE -
Hiroshi est mignon sans s'en vanter, bien qu'il en profite dès que l'occasion s'en présente. Ses cheveux sont noirs, comme sa mère, comme tous les membres de la famille O'Connord (sa famille d'origine au passage). Ils sont raides et descendent irrégulièrement jusqu'a ses épaules pour les mèches les plus longues. Ses yeux sont en amande et lui servent beaucoup pour charmer. L'un est noir, le gauche. Il a donc un oeil comme sa mère. L'autre, l'oeil droit, est vert. Mais cela n'étonne personne, et ne fait pas peur. En effet, il est courant que de telles choses se produisent dans la famille Kikuma, alors... Dans celle de son véritable père, le premier enfant naît avec les yeux verts, et tous les autres avec les yeux noirs. Andrew n'a pas les deux yeux de la même couleur car sa soeur jumelle a hérité de l'autre. On note aussi que son autre oeil, le droit, est noir, comme c'est censé être... Vous suivez ? Les jumeaux sont donc complémentaires, même s'ils ont été séparés.
Si sa peau est normale, son visage est étonnamment fin, comme tout en lui. En effet, il mesure 1m85 pour à peine 50 kg, ce qui ne l'empêche pas d'être fort. Comme il le dit si bien, il est fin dans tous les sens du terme... Outre cela, il est souvent habillé simplement, mais élégamment, et sa tenue est toujours très gracieuse. Dans ses gestes, il est très adroit et précautionneux.



- DESCRIPTION MENTALE -
Hiroshi est ce qu'on pourrait appeler un fils de riche. Avec des manières toujours très galantes envers les femmes, et très franches avec les messieurs, il tient à sa réputation qui n'est qu'une apparence, tout en ayant conscience des faux-semblants. La patience est l'une de ses qualités, ajoutée à son déterminisme. On ajoute à cela une touche de persévérance, et un peu d'humour, et on est encore loin de l'avoir. Mais ces qualités peuvent être aussi bien des défauts, puisqu' Andrew sait s'en servir en mal...

Notons également qu'il a le don de s'adapter en toutes situations, et de changer de caractère à chaque novueau endroit. Aussi, plus haut vous avez la façon dont il est chez lui. Plus bas, comment il est... Sans cesse.

Les apparences... Quel jeu... Etre lui même, c'est jouer avec les autres. Comme ce jeu, les Sims, certes, jeu stupide, mais quel jeu !! Enfant, il adorait posséder des animaux pour les obliger à se plier à sa volonté. Plus tard, il apprit qu'il suffisait d'être sympa pour obtenir ce qu'on veut. Aussi est il manipulateur et calculateur, prévoyant les coups de ses adversaires à l'avance, un peu comme aux échecs, jeu qu'il affectionne plus particulièrement, et où seule sa jumelle peut le battre. Il a aussi dans ses cotés cachés du sadisme qu'il cherche à montrer dans certaines situations, puisqu'il a certains ennemis qui ne sont pas commode au niveau intelligence. Sachant très bien se battre, il peut se permettre de mettre à terme ses menaces. De plus, ce jeune homme n'a qu'une parole, et gare à ceux à qui il en donne une mal intentionnée.
Vif et intelligent, il aime observer, et retenir de nombreux détails susceptibles de lui être utile. Sa jumelle lui a apprit à tout deviner d'une personne dès le premier coup d'oeil furtif. Au bout de quelques années, il parviendra à appliquer ses leçons...



- HISTOIRE -
L'histoire de la famille O'Connor remonte à bien des générations, et il serait trop long de la conter là. Précisons juste que seuls les riches sangs purs en faisaient partit, et il était impensable qu'un sang impur vienne s'insinuer dans leur lignée, sans quoi ils étaient supprimés sans autres préambules. Aussi nous trouvons nous là dans un contexte de gens totalement ancrés dans le monde de la magie.

Andrew naquît un beau jour, neuf mois après une attente passionnée des deux parents. Ils le savaient leur premier enfant serait un garçon, qui hériterait de toute la fortune familiale. Le plus important serait de l'éduquer. Déjà, Ann et son mari se projetait des dizaines d'années plus tard, à qui le marier, ce qu'il ferait, et cætera. S'il n'avait été destiné à aucune demoiselle, lui laissant le choix, il sera élevé dans le souhait d'en faire un ministre qui marquera son temps. C'est ainsi qu'Andrew entra dans le monde. Mais le jour de sa naissance, quelle ne fut pas la surprise des parents de voir un autre bébé suivre le premier. Des jumeaux ! Faux, certes, mais tout de même ! Il fut nommé Andrew XIIIème du nom, comme ce qui était prévu, le nom de l'arrière grand père paternel (XII° du nom), et la jeune intruse, puisque c'était une fille, Aziliz, prénom nouveau, mais qui avait plu sur un coup de tête de la mère. Aussitôt, ils furent accueillis parmi tous les domestiques du manoir dans lequel ils vivaient autrefois à deux seulement. On leur attribua une femme de chambres chacun, chargées d'aider la nouvelle gouvernante dans sa tâche, pourtant peu ardue...

L'entente entre les jumeaux fut immédiate. Tout de suite, dès leurs premiers jours, il se lia entre eux un lien indéniable. Au fur et à mesure de leur croissance, on nota qu'ils se ressemblaient physiquement de moins en moins. Bien qu'ils soient tous deux très fins et assez légers pour une taille toujours au dessus de la moyenne, les cheveux de la jeune Aziliz étaient blanc tandis que ceux de son jumeaux noirs. De plus, s'il hérita d'un oeil noir et d'un autre rouge, sa jumelle en eu un rouge, et l'autre gris pâle... Ainsi, on aurait presque dit des miroirs échangeant certaines couleurs... Tous deux assez jolis dès leur enfance, il était aisé de les voir jumeaux aux premiers abords. Mais lorsqu'on se rapprochait, on notait leurs nombreuses différences... Si seulement seules les apparences comptaient.

L'année d'après, le 2 Janvier, naquît Aethel. L'enfant avait hérité de l'une de ses grand-mères la faculté de pouvoir se métamorphoser. Métamorphomage disait les gens. Qu'importe l'expression utilisée, les faits étaient là. La petite dernière était exceptionnelle. Déjà que deux premiers étaient déjà bien avancés, mais alors elle le serait aussi. Elle fut tout de suite adoptée, et autant aimée que les deux aînés. D'ailleurs, les enfants furent un trio inséparable. Et bien qu'il n'y ai pas stupide proverbe allant plus loin que 'Jamais deux sans trois', la même année vint un autre enfant. Né le 10 Décembre, ce fut un garçon, et il fut nommé Allan. En deux ans, quatre enfants avaient déjà vus le jour. La mère, si fatiguée par tout cela, car la naissance des deux derniers avaient été inattendue, décida de se faire opérer pour ne plus avoir d'enfants, et ainsi stopper les surprise. Elle chargea la gouvernante de s'occuper des quatre, et il fut attribué à chacun une servante attitrée, comme pour les jumeaux. Et voila, la famille O'Connor est composée. On entendit parler de bon nombre d’autres naissances dans les diverses branches de la famille, mais tous les enfants moururent aussitôt, emportant leur mère à chaque fois, donnant ainsi à la famille une réputation de gens maudits.

Leur enfance se passa comme toute celles des enfants riches : Gâtés, sans être pourris, par la Gouvernante gérant tout, et par les parents soucieux de leur progéniture. Cependant les quatre enfants évoluèrent différemment. Andrew et sa soeurs étaient toujours très proche, gardant des secrets qui ne regardaient qu'eux, et aussi muets que des morts à ces propos. Toujours très sage et bien élevés, c'était les types même des enfants modèles. Toutefois, on notait que si l'un était très social, charmeur dès son enfance, et assez tout sourire, sa soeur Aziliz était plutôt observatrice, retenant chaque détail, chaque parole, et se constituant une bibliothèque d'information. De ce fait, elle était très écartée des groupes, ne se mêlant jamais aux gens, et ne souriait que rarement. Elle savait pourtant être polis et d'apparence sympathique lorsque le besoin s'en faisait ressentir. Aussi lorsqu'ils avaient besoin de savoir quelque chose, Andrew faisait parler les gens, et Aziliz analysait, et un compte rendu était fait plus tard. Ils développèrent ainsi un esprit critique et un certain avis sur bien des sujets qui ne les concernaient pas, dès leur plus jeune age. Aethel quand à elle passait pour une petite fille très sociale aussi, amusante et mignonne, émouvante et souriante. La jeunesse incarnée. Elle pleurait souvent, mais jamais pour des petits détails sans importance. L'innocence était ce qui la représentait le mieux. Andrew aimait prendre soin d'elle avec sa jumelle. Elle était en quelque sorte la poupée de porcelaine de la famille. Allan quand à lui n'était pas du tout docile, et était souvent puni. Il détestait le monde dans lequel il vivait, tout ces faux semblants, et les mauvaises choses que l'on cachait. Ses fugues étaient fréquentes, et on le retrouvait toujours tout sale et blessé. Malgré cela, jamais les jumeaux ne virent l'amour de leurs parents défaillir, bien que nombre de menaces et de punitions fusèrent. Le dernier respecte grandement ses grandes soeurs, les adore même, mais Andrew adore le taquiner et se moquer de lui. En effet, les deux frères sont très opposés. L'un est d'apparence poli et riche, l'autre est méfiant et pauvre. Ce ne sont que des apparences, mais elles notent le grand creux entre ces frères. Mais si Allan n'aime pas trop son frère, Andrew apprécie le gamin.


Dernière édition par le Dim 29 Avr - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroshi Kikuma
Sixieme année
Sixieme année
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 29
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Hiroshi Kikuma   Dim 29 Avr - 14:24

Puis vint les 11 ans des jumeaux. Ils avaient toujours été élevés par leur Gouvernante, et leurs parents, selon leur sexe. Ils furent envoyés dans un grand collège réputé en Angleterre, en internat. Aziliz fut surnommée par l'ensemble des élèves : Vipère, mais personne n'osaient s'attaquer à elle à cause de bon nombre de raisons que citer ici serait inutile, puisque c'est aussi le cas de son frère. Andrew, lui, fut surnommé le Corbeau, bien que personne ne sache jamais pourquoi. Durant cette année là, les jumeaux se séparèrent comme d'un accord commun. Aziliz furetait partout sans en avoir l'air, toujours ponctuelle, et obéissante en apparence, ses leçons faites, des devoirs plus que satisfaisants, mais Andrew savait que derrière toutes ces apparences, la jeune fille allait explorer le château en silence durant la nuit comme le jour. Elle était insomniaque. Andrew, lui, poli et courtois, passait pour un être très apprécié. Galant avec ces demoiselles, elles avaient déjà en vue son coeur, espérant être sa 'petite amie'. Manque de chance, celui ci répondait à toutes les propositions qu'il ne sortirait qu'avec une fille semblable à sa soeur. Ce qu'il ne savait pas sur le coup, c'était qu'il causerait une grande période de dépression à sa soeur. Il sentit qu’elle n’allait pas bien, mais jamais elle ne lui dit durant l'année scolaire, gardant le secret jusqu'au final... Celle ci lui expliqua à la fin de l'année qu'elle n'avait cessé de repousser des filles collantes voulant être son amie... Et ce fut ce qu'Andrew regrettait dans son attitude. Aussi fit il en sorte pour les derniers jours restant de délier les gamines de sa soeur... Limite, on se croirait dans un épisode d'Amour, Gloire et Beauté. Mais, cette année se passa ainsi.

Leur seconde année fut aussi celle d'entrée de leur soeur au collège en première année. Si au début Andrew était toujours avec elle et sa jumelle, ils finirent par la lâcher dans le monde dans lequel il fallait qu'elle vive, et elle s'en avéra totalement heureuse. Elle avait bon nombre d'amis, sans cesse appréciée, et avait déjà une belle réputation, augmentée par celle de ses aînés. Ainsi, un beau trio formé là de trois personnes bien différentes.
Andrew continua de veiller sur sa soeur bien souvent, afin qu'elle n’ait pas trop de problème. En effet, cette dernière avait de nombreux amis, de toutes sortes, et était très appréciée... Bien qu'apparement, elle s'était fait des ennemis, et se recevait sans cesse des remarques désobligentes, cela fut vite supprimé par les menaces des jumeaux, et par leur sadisme bien connu...

Troisième année. L'entrée d'Allan fut quelque peu mouvementée, autant pour la fratrie que pour les autres élèves, et divers adultes. Tout le monde le ressentit. Pour commencer, il ne comprenait pas pourquoi il rentrait un an en retard par rapport à sa soeur, malgré le fait qu'ils aient le même age... Avec 10 mois de différence. Cela le mettait tellement hors de lui qu'on lui proposa de sauter un niveau, et d'aller en deuxième année pour une semaine. Si il ce n'était pas convenable, il serait renvoyé en première année. Sans broncher, il accepta, et leur frère devint un ange. Jamais, auparavant, la famille O'Connor ne l'avait vu ainsi, depuis sa naissance. De turbulent il passa à calme, et galant, imitant son grand frère à la perfection, révélant nombre de ses talents autrefois cachés. On peut dire que les jumeaux furent bien surprit, et encore plus Aethel (la plus jeune des filles), puisqu'elle l'avait dans ses cours, et qu'elle devait le surveiller dans ces temps là. D'après elle, lorsqu'elle se confia, il était sage comme jamais auparavant. Andrew décida alors de cesser de brimer son frère, et les boutades se raréfièrent. Mais si Allan était calme et posé, l'aîné se doutait que ça allait finir par exploser assez fort durant l'année. Cependant voila. Rien n'explosa. Allan resta poli et sympa, galant, social et souriant, respectueux et travailleur jusqu'a la première nuit de vacances. Là, il disparut durant trois jours, et toute la famille se dit un sang d'encre. Aziliz confia à son jumeaux ses doutes, puisqu'elle était la seule à ne pas s'inquiéter : Il devait avoir recommencé ses fuites. Il était facile de faire semblant durant une année pour rester à sa place. Maintenant qu'il avait sauté son niveau, il pouvait être lui même.
Lorsqu'il revint, il fit peur à ses parents. Il s'était fait un piercing à la lèvre ainsi qu'aux oreilles, et abordait des chaînes, et des vêtements gothiques. En le voyant, il y eu trois type de réaction. En premier lieu réagit Aethel en sautant dans les bras de ce frère qui lui avait tant manqué. Leurs parents restèrent interdits, un peu comme tous les domestiques. Quand à Andrew et sa jumelle, ils s’étaient à peine concertés d'un regard qu'ils avaient éclaté de rire, sans pouvoir arrêter durant un bon quart d'heure. Ainsi, Allan refusa catégoriquement de se soumettre à l'autorité parentale, et redevint tel qu'il était...

Ce fut lors de sa quatrième année qu'Ann O'Connor devint folle aux yeux de ses enfants. L'année commenca plutot mal, avec Allan redevenu lui même. Passant au travers des menaces de le renvoyer en seconde année, puisqu'il se savait assez intelligent pour rester en 3° année, il montrait sa nouvelle personnalité, et perdit pas mal d'amis, cassant la réputation de sa famille. Ce fut Andrew qui se chargea de la relever en reniant son frère à demi, expliquant aux gens que la gouvernante l'avait délaissé, et qu'il en était devenu haineux. Mais désormais, les gens savaient vraiment quelle était sa famille, puisqu'Allan s'accordait avec Aziliz, à quelques détails près. Aidant les jumeaux à protéger leur soeur qui commencait a avoir de sérieux problème avec des voyous de 6° année, il remonta dans l'estime d'Andrew, et ce fut réciproque.
Outre cela, leur année se passa calmement, jusqu'aux vacances de Noël...

Il pleuvait, autant dans le coeur des quatre enfants, que contre les vitres. Ils pénetrèrent dans le hall du manoir, et furent accueillis par quatre servantes entourant la gouvernante. Chacune d'entre elles prirent les valises de l'enfant qui leur étaient attitré, et repartirent. Mac Hydel, la gouvernante, leur enjoignit de pénetrer dans la salle de réception, ou leurs parents ainsi que des invités les attendaient.
Une fois arrivée là bas, Andrew observa le monde. Sa mère, toujours aussi belle, se tenait en bout de table, avec son père en costume. D'un geste de la main, il les invita à s'aligner devant la table en long. Jettant un regard de coté, il vit sa fraterie observer les invités. Il fit de même. Une femme et un homme aussi laids l'un que l'autre, mais apparament d'une richesse intéressante, et un adolescent d'environ seize ans. Si le couple était déja venu nombre de fois, leur môme lui était inconnu. Leur mère prit la parole, et expliqua aux enfants, et plus particulièrement à Aziliz, qu'un mariage avait été arrangé entre le fils des Mac Coyn, ici présent, et Aziliz. Ils se marieraient lorsqu'elle aura 18 ans. Simltanément, les jumeaux se regardèrent. Dans ses yeux se lisaient l'incertitude, mais aussi de la peur que tout cela soit vrai. Ces sentiments restèrent l'espace d'un instant, puis elle parla, s'avancant vers ses parents.
"Mère, je ne puis acceptée d'être ainsi liée à un homme, aussi... Riche soit-il, pour agrandir votre fortune, dont héritera Andrew ici présent. Aussi, veuillez m'excuser de m'exprimer en ces termes, mais si vous tentez de me faire épouser cette chose, je lui éclate la tête contre l'autel de mariage, avant de l'étouffer dans son sang. Je veuillerais bien sur auparavent à ce que votre renommée se fasse ressentir comme étant... en chute libre. Sur-ce, je vous souhaite une bonne soirée, je mangerais dans ma chambre."
Elle se retira doucement, sans autres regards, devant huit personnes restée interdites. Andrew ne comprenait pas pourquoi elle avait refusé, alros qu'elle ne savai rien du futur mari qui lui était proposé. Il savait qu'un mariage forcé n'était pas préférable, mais il savait aussi Aziliz incapable de tomber amoureuse. Aussi était-ce peut être la seule solution pour lui assurer un avenir ? Il observa le prétendant, et nota son air insatisfait qu'il abordait sans cesse, sa mine arogante et en colère de s'être vu refuser par une jeune fille si belle, et Andrew comprit. Tout plutôt qu'un gros boulet incapable de penser aux autres, et de réfléchir... Il s'apréta à suivre le chemin de sa soeur, lorsqu'il vit Allan et Aethel s'avancer à leur tour.
"Veuillez excuser l'emportement de notre soeur... Ou pas, commenca Aethel. Elle n'a nullement envie d'être forcée dans ces choix. Laissez lui un temps de reflexion afin de régler le problème... Bien sur, continua Allan, nous veuillerons à ce qu'elle n'accepte jamais la proposition qui lui est faite."
Les regardant s'en aller à leur tour, Andrew eu un soupir. Comme toujours, ils s'étaient trop mal organisés. Allan aurait du commencer, et Aethel finir gentiment, histoire de mieux faire passer la chose, et encore... Profitant du fait qu'ils soient encore interloqués, Andrew s'aprocha du prétendant, luis murmurant à l'oreille une partie de ce qu'il lui ferait subir si toutefois il tentait de toucher sa jumelle. Puis il partit sur une révérence, gardant son air bien élevé et galant. Il ne sut pas ce qui se dit par la suite, mais savait pertinament, que jamais les Mc Coyn ne lacheraient le morceau, et qu'il serait dur, le moment venu, de les affronter.


Le restant de l'année se passa dans la haine qu'Aziliz avait pour ses parents, qu'Andrew avait essayé d'aténuer. Il comprenait à demi ses parents, car ils devaient des comptes à cette famille, et que sa jumelle serait très dure à caser le moment venu. Il regla la tension entre ses parents et sa jumelle, mais la vit s'effacer de plus en plus, ne parlant que très peu...

La cinquième année se passa à peu près bien, même trop d'ailleur, sans évenements majeurs. Dans son malaise, Aziliz arreta toutes ses activités, et ses notes chutèrent un peu. Mais elle ne tarda pas à se ressaisir, sous l'aide de son frère. Andrew remarqua qu'ils ne passaient plus beaucoup de temps ensemble, mais il sait toujours ou la trouver en cas de besoin... Dans un second temps, il commenca à sentir sa mère de plus en plus distante envers lui... Celle-ci fini par lui annoncer la nouvelle. Il partirait à la fin de l'année dans une famille Japonaise. Il savait parler la langue, et parviendrait à s'adapter. Durant un an, il devrait s'écarter. Il prit peur, en partie tout du moins. Aziliz seule, que serait-t-elle capable de faire ? Que seraient t'ils capables de lui faire subir ? Pourtant, il n'avait nullement le choi, et fuir tel un lache n'était pas dans ses habitudes.

Cependant voila. A la fin de l'année en question, il alla au Japon,e t se fit accueillir par une femme qui ressemblait plus à un fantôme qu'à autre chose. Elle l'emmena dans un autre manoir, noir, sombre, entouré d'une forêt des plus inqueitante, en lui disant tout ce qu'il avait à respecter. Elle avait commencé en Anglais, mais fini en Japonais, lui expliquant qu'il devait s'habituer à cette langue. Elle lui explica également que ddésormais, il se nommerait Hiroshi Kikuma, que c'était une insulte à la famille de le recevoir, et qu'elle ferait tout pour l'humilier. Mais malgré ces menaces, il se fit très vite à la vie, et apprit que cette famille maudite n'était composée que de femme, au physique très pariculier, approchant de celui des morts vivants, donc. Il s'y fit, et nota aussi leur caractere sadique, silencieux et discret, pourtant puissant, et s'adapta également, se fondant dans l'environnement. Il devint de leurs famille, l'illustre famille Kikuma... Avant d'être envoyé là, afin d pouvoir poursuivre ses études, bien que le programme, d'un continent à l'autre, doit bien différer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Makoto
| Admin | ##Song@CA.com
| Admin | ##Song@CA.com
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1028
Age : 28
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 28/01/2006

Profil
Age: 20 ans
Physique: Beau, ténébreux, perspicace et j'en passe. L'homme parfait ? Sûrement pas
Caractère: Solitaire, assez froid les rares fois qu'il répond, souvent dans un autre monde comme si plus rien ne pouvait l'atteindre

MessageSujet: Re: Hiroshi Kikuma   Dim 29 Avr - 14:30

Bienvenu à toi !!! Hiroshi-san !!!


Très belle fiche !! Même si j'ai pas lu complètement l'histoire et j'en suis désolé (je la continuerai plus tard ^^) Fiche validée ! Amuses-toi bien parmi nous Hiroshi-san ^^

_________________
[ :##@ My Book @##: ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-kyari.virtuaboard.com/forum.htm
Narumie Hatake
Dormeuse
Dormeuse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Age : 28
Localisation : Dans son lit
Date d'inscription : 01/07/2006

Profil
Age:
Physique:
Caractère:

MessageSujet: Re: Hiroshi Kikuma   Dim 29 Avr - 14:33

Et ben oO Super présentation en effet !

Bienvenue et amuse toi bien 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hiroshi Kikuma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hiroshi Kikuma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Team Ji'nei (Iwasaki Nami ; Saama Zenko ; Hiroshi Kaze)
» Le cadavre exquis (version personnage d'anime)
» Hiroshi Katsuko (début)
» (m) Fujiwara Hiroshi ft Do Kyungsoo (exo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: Souvenirs-
Sauter vers: