AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Salle obscure...

Aller en bas 
AuteurMessage
Siam Nadakima
¤ Suishou no Tenshi ¤
¤ Suishou no Tenshi ¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 28
Date d'inscription : 02/03/2006

Profil
Age:
Physique:
Caractère:

MessageSujet: Salle obscure...   Sam 5 Mai - 11:45

La porte s'ouvrit, timide, sur une salle vide de toute présence humaine. Sans un grincement, sans un bruit, elle se referma. Il fesait noir... Trop noir... Cependant, aussi discrète que l'air, une silouhette se déplace dans cet élément, marchant droit parmis les tables, parmis ces chaises vides, et parmis les ténebres de la nuit qui l'entourait. Cette sensation de solitude, dans une nuit silencieuse, cette sensation que n'égalait que la splendeur d'une pierre précieuse et pure, Siam l'apréciait. Elle était là, les yeux fermés, à évoluer dans un autre monde. Le monde de son coeur, de son imagination. Un monde ou tout est oubli, ou tout est rêves, et pensées dorées...

"All we need is lightning..."

Une voix de cristal avait cependant brisé ce calme, pour rajouter à l'enchantement de la piece. Elle était seule, dans un endroit aussi grand... Pourquoi ne pas en profiter ? Elle venait de s'arreter au milieu de la salle, au milieu des tables, au milieu du silence, et de la nuit, encore une fois magnifique, et elle avait ouvert les yeux. Ses yeux... Des yeux noirs si profonds qu'on y tomberait sans fin si toutefois on les regardaient. Des yeux captivant mais trop infinis, trop sombres pour être humains, trop ressemblant à ceux d'animaux... Des yeux face auxquel il est aisé de détourner le regard, mais moins facile de mentir. Ces yeux en question observent la piece sombre, éclairée par la pleine lune, caressant les murs de son regard empli de douceur, épousant les formes de la piece, de chaque relief, se déléctant de chaque chose vue...

"With power and might..."

Quelque part, au loin, deux cloches solitaires, mais à l'unissons sonnèrent les douze coups de minuit, et Siam leva les yeux au plafont. Elle se sentait solitaire, dans le calme, sans bruit, seule résonnait en echo sa voix, juste quelques mots, les paroles d'une chason qu'elle apréciait particulièrement.

"Striking down the prophets of false..."

Elle avait envie de tourner... De tourner, et de se perdre dans les méandres de choses trop compliquées. De devenir poussière, nuage ou cristal, elle s'en foutait, elle voulait juste... Que voulait elle ? Elle même ne le savait pas. Elle attendait. Et elle attendait quelqu'un. Je vous précise : Personne en particulier. A minuit, lorsque tout le monde dort, dans une salle vide en pleine nuit, avec une demoiselle fringuée de blanc, tel un ange survenu d'on ne sait ou, il était évident que personne n'allait venir. Mais la demoiselle savait que quelqu'un n'avait pas sommeil, et viendrait. Qui ? A vous de voir... Elle n'était pas là pour manger, juste pour être présente, juste parce qu'elle ne voulait pas dormir... Juste parce que l'ennui était une chose qu'elle haïssait plus que tout au monde, et que disparaitre également.

"As the moon is rising..."

Elle eu un soupir, et s'assit sur une chaise, lassée. De quoi ? Elle même n'en savait rien. De quoi avait elle envie, là maintenant tout de suite... De chanter... De rire, encore une fois, depuis si longtemps, elle avait envie de crier, tout en chuchotant ses pensées... Why ?

"Give us the sign..."

Lentement, doucement, la demoiselle se remis debout, et lissa sa jupe blanche. En effet, elle s'était aujourd'hui habillée de cette couleur vide, autant que ses yeux, éclatante dans la nuit, dans cette pièce pleine d'oscurité. Comme d'habitude. Ou presque. Et toujours de la même couleur, elle avait deux grandes bottes montant aux genoux, dans lequel quelques lames étaient bien cachées, et n'avait pour haut qu'un débardeur aux bretelles si multiples qu'on ne pouvait les compter. Elle posa son regard sur la porte, et afficha un sourire enigmatique.

"Now let us rise up in awe..."

[Pour les incultes ceux qui ne savent pas (), la musique qu'elle chante est Hardrock Hallelujah de Lordi... Au cas où... Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekkeiko.cowblog.fr
Kyoshirô Sanada
*Dessinateur Solitaire et Célibataire*
*Dessinateur Solitaire et Célibataire*
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
Localisation : Assis sur une chaise, ca fait mal aux fesses... @-@
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Salle obscure...   Sam 5 Mai - 23:58

La chambre de Kyoshirô était pratiquement vide. Un lit bien fait, une armoire où débordait quelques affaires en boule, une table de nuit avec quelques trucs dessus, des bouquins, des godasses... Notre jeune homme n'avait pas encore de colocataire, tant mieux s'était-il dit un jour... Mais maintenant Kyo se sentait bien seul dans cette grande pièce calme. Il était 23h. C'était donc pas trop tard, pour notre garcon aux tendances noctambules, fêtardes et joyeuses... Aucune envie de dormir, ni de dessiner, ce qui était rare d'ailleurs, aucune envie d'écouter de la musique, ni de faire la fête. Un drôle d'état donc... Tout ce qu'il avait envie c'était... C'était quoi en vrai? Aucun idée... Kyoshirô sur son lit, allongé, se posait cette question existentielle. Les jambes détendues, les bras sous la tête, les yeux fermés, Kyo respirait lentement et profondément. La pièce était super silencieuse, on pourrait entendre chaque mouche voler. Mais Kyoshirô semblait dormir, semblait même rêver doucement, lentement... Tout était calme... serein, zen... Trop zen d'ailleurs... On aurait pu s'attendre à voir surgir un ninja, un assassin de la mafia, ou n'importe quoi d'autres tellement l'ambiance semblait anormalement tranquille...

Gllaaaaarrrgglllll

Qu'est-ce-que c'est que ca? Pas de panique... C'est seulement le ventre de Môssieur qui hurle à la mort... D'ailleurs Môssieur commenca à grimacer, il a faim... Quand on mange pas de la journée, c'est pas bien. Surtout en pleine adolescence... Kyoshirô se leva, il écouta le vent dehors, essayant de percevoir quelconque bruit... Personne à l'horizon...? Tant mieux. Kyoshirô eut alors l'idée du siècle... Celle de "s'enfuir" et de partir en ville s'acheter quelque chose à bouffer... A Tôkyô il devrait bien avoir pleins de petits bars à ramen encore ouverts à cette heure-ci. Kyo sauta hors de son lit. Il mit ses Converse blanches toutes neuves, une veste chaude mais pas trop, et prit son porte-monnaie. Portable dans la poche et iPod dans l'autre... Ce jeune de la génération High-tech était enfin prêt. Il sortit discrètement de sa chambre et ferma à clé. Il marcha à grandes enjambées, dépassant toutes les chambres endormies ou pas! Il descendit le premier escalier, arriva dehors... Il faisait pas si froid que ca finalement. Seulement une petite bise rafraichissait l'air ambiant... Il avancait maintenant nettement plus vite. Mais quelque chose interpella son regard. Une lumière pour être plus exact. Il tourna la tête. Une salle où il n'avait encore jamais mis les pieds semblait occupée, ou en tout cas il y avait quelqu'un. Intrigué il se dirigea dans cette direction. Il entra dans la pièce. TADAAMMM!!!

C'était la cuisine du refectoire... Encore allumée mais déserte, Kyoshirô croyait rêver éveillé. Il y avait plein de bouffe, de partout. Kyo sentait son ventre hurler d'envie. Il avait les yeux qui brillaient... Il regarda autour: *Personne à l'horizon* et hop ni vu ni connu, Kyo s'empara d'un plateau et mis tout ce qu'il trouvait d'appétissant: gateau au chocolat, tarte aux framboises, mais aussi quiche, chips, tacos, enfin plein de trucs quoi! C'était assez de mauvais gout, mais quand on a faim on s'occupe pas de ca! Mais bon. N'oublions pas les boissons, un peu de Fanta, oh! une bière, non deux... enfin quatre ^^. Une fois paré à faire un festin du tonnerre, Kyoshirô sortit par la porte à doubles battants. La salle de refectoire était toute noire. Kyo tatonna... Personne en vue aucune, mais aussi aucune table à proximité... En fait on voyait rien. Kyoshirô accéléra, sur qu'il y avait personne et...

SCHLANG BADABOUM CRASH BOUM!!!

Dommage! Il y avait bien quelqu'un! Pauvre personne... qui a du se retrouver toute pleine de pudding, de jus d'orange gazeux, et de cuisses de poulet... Kyo était par terre, il tatonnait des mains... en disant à voix haute: "Qui est la? Y a quelqu'un?" et à moment il mit la main à un endroit moelleux... C'était doux et pas désagréable. Mais d'un coup Kyo comprit que c'était quelqu'un, ou plutôt le sein de quelqu'un... Il s'apprétait alors à recevoir la claque de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siam Nadakima
¤ Suishou no Tenshi ¤
¤ Suishou no Tenshi ¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 28
Date d'inscription : 02/03/2006

Profil
Age:
Physique:
Caractère:

MessageSujet: Re: Salle obscure...   Dim 6 Mai - 13:08

Je crains qu'il ne faille repeindre un peu le tableau pour mieux comprendre, du point de vue de Siam. La demoiselle est, pour commencée, habillée en blanc, ce qui paraît déja être un défaut. Elle était là, près d'une table, voire même juste adossée à celle-ci, à regarder la porte, et le rai de lumière qui filait dans l'obscurité. La salle s'ouvrit, laissant découvrir une silhouette, qui semblait appartenir à une personne du sexe masculin, portant un plateau rempli, apparement... La luminosité venant de derrière lui, elle ne le voyait qu'en contre jour, mais c'était suffisant. Quand à elle, elle était cachée par les ombres, toujours dans l'obscurité, malgré ses habit clairs... Le voyant s'approcher, elle se demanda s'il avait réellement l'intention de s'installer à cette table, sans allumer la lumière.... Notons par ailleurs que selon la logique des choses, le bouton est juste à coté de la porte, mais bon... Le voyant accelerer en se dirigeant vers elle, Siam s'appercu au dernier moment qu'il ne la voyait pas, et n'eu aucun reflexe, ce qui était plutôt anormal. D'un autre coté, c'est la nuit, il ne faut pas lui en vouloir...

Donc, l'instant d'après, elle se retrouva par terre, après s'être prit en plein fouet le plateau, pour comemncer, puis le jeune homme peut-être surpris. Ainsi, notons qu'elle se retrouva... Un peu... Il n'y a pas vraiment de mot pour dire ca... Juste que si vous faites le lien entre les habits blancs, et le plateau, je suppose qe vous comprendrez très vite. Vous connaissez la pub "Ace Blanchisseur au bicarbonate de soude contient un agent purifiant et blanchissant naturel qui n'abîme pas les tissus !!!" ? Bon ben vous y êtes. Bref. Le plus génant n'était peut être pas cela. Sa tête venant de cogner durement contre le sol, la demoiselle se retrouva sonnée l'espace d'un instant, juste le temps pour elle d'entendre un jeune homme appeler, demander s'il y a quelqu'un -naaaan, sans rire-, et de sentir une main sur son sein. Son sang ne fit qu'un tour, et c'en fut trop pour elle. S'il s'y attendait, la claque en question se fit moins dure, à cause du fait qu'elle ne voyait strictement rien. Cependant, dans tout le refectoire silencieux, n'importe qui aurait pu entendre la main de la demoiselle claquer contre la joue du jeune homme, un peu au hazard. D'un autre coté, l'endroit entre les deux tables était si étroit qu'il était sur elle, et qu'elle ne pouvait pas faire autrement.

Par la suite, elle ne omptait pas le ménager. Ne se gênant pas pour le pousser afin de pouvoir se dégager, elle se releva tant bien que mal, avant de s'écarter de la zone du sinistre. Elle s'était éloignée de la porte qui dispensait un peu de lumière, tournant le dos au jeune homme. Constatant les dégats en se tournant sur elle même, elle en vint à se poser LA question existancielle du moment...: Y a t'il, à CA, un endroit ou laver ses vêtements ? Et le plus important : Avaient t'ils une lessive assez puissante pour cela ? Bon, il fallait qu'elle se rende à l'évidence : Elle était mal. En toute égoiste qu'elle était, le monde autour d'elle avait disparut. Faut pas croire qu'elle allait se lamenter pendant des heures, mais juste que disons qu'elle était dans une position assez désagréable... Et vous la voyez, vous, aller chercher ses affaires et prendre une douche à minuit, une heure du matin ?? Furieuse, elle se retourna vers le jeune homme. Ses deux yeux d'un noir profond se confondit dans l'obscurité, tandis qu'on aurait pu affirmer qu'elle revenait d'un stage de peinture... Cependant, le spectacle de ce jeune homme qui se trouvait par conséquent dans le même état qu'elle n'eu qu'un seul effet...

Elle éclata de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekkeiko.cowblog.fr
Kyoshirô Sanada
*Dessinateur Solitaire et Célibataire*
*Dessinateur Solitaire et Célibataire*
avatar

Masculin
Nombre de messages : 22
Age : 28
Localisation : Assis sur une chaise, ca fait mal aux fesses... @-@
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Salle obscure...   Ven 11 Mai - 17:23

C'est fou comme l'homme est handicapé sans ses yeux! Surtout quand on est pris au dépourvu, dans la panique, on n'est incapable de faire quoi que ce soit de censé! Kyoshirô, en mauvaise posture, se déménait tant bien que mal à reprendre des repères. Les bras cherchant à tatons devant lui, il ne parvenait pas à comprendre l'environnement obscur. Il était bêtement tombé, un plateau pleins victuailles dans les mains. Comment? Personne ne le sait, ni le saura... Quoi qu'il en soit, la chute avait été amortie, heureusement et en même temps malheureusement par une nouvelle inconnue. Si Kyo s'était attendu à rencontrer quelqu'un dans ce refectoire sombre à cette heure avancée de la nuit? Jamais! Il devait être autour de 1 heure du matin, personne normalement constitué, n'est debout à cette heure-ci. Normalement, sauf si on s'appelle Kyoshirô Sanada, on n'a pas de subite fringale en plein milieu de la nuit et on n'a pas l'idée de s'aventurer dans les cuisines du collège, chipper quelques plats et boissons pour se restaurer. En tout cas, personne ne se promène dans le collège sauf les somnambules. Tombé à genou, après un choc inconnu, Kyoshirô n'avait plus le plateau dans les mains. Où était-il à présent? Aucune idée... Enfin si une petite. Kyo percevait de l'agitation non loin devant lui. Il y avait donc bien quelqu'un... Une pensée assez drôle mais en même temps terriblement embarassante traversa alors l'esprit de notre garcon: *Oups! J'espère au moins que j'ai pas tout renversé sur le type devant moi... J'aurais l'air de quoi sinon!*... Un bruit coupa le silence de la salle... Un gargouillement pour être plus précis, très fort, trop fort pour être normal ou habituel. Enfin vous l'aurez compris Kyo est tout sauf habituel et normal... *En plus qu'est-ce-que j'ai la dalle moi maintenant... Quel gachis!*

Kyoshirô commenca à chercher à tatons une prise pour se relever. Rien devant, rien à côté, rien derrière... Ca tombait bien dit! En plus son pantalon commencait à se mouiller, et Kyo eut cette très désagréable sensation de s'être fait dessus... Il essaya d'enlever le liquide de sur son pantalon. Malheureusement ce n'était pas un liquide comme les autres. Kyoshirô mit les mains dans une sorte de bouillasse chaude et gluante. Quelque chose comme de la purée, ou de la semoule, enfin avec de la sauce... Il mit le doigt à la bouche et sentit la sauce piquante qu'il avait auparavant versé sur une cuisse de poulet...
*hummmm c'est trop bon! Vraiment quel gachis! En tout cas j'irai me resservir!* Comme si c'était le moment de penser à ca Kyoshirô! >.< Mais n'écoutant que son ventre il chercha alors toujours dans le noir l'os... Impossible! Tant pis! Maintenant qu'il en avait plein le froc, le T-shirt aussi sans doute, les mains et aussi autour de la bouche, notre Kyoshirô national avait l'air malin! Mais c'était pas fini! S'il fallait s'humilier, Kyoshirô ne le fait pas à moitié! Cette fois-ci il était clairement motivé à se relever. Il mit alors les mains en avant! Tiens quelque chose qu'il n'y avait pas avant! Kyo titilla, c'était doux, chaud... Enfin bref... Passons! Kyoshirô en carressant une sorte de tissu devant lui, faisait comme s'il essuyait les mains... Ce qui n'était pas complètement inutile d'ailleurs! ^^ Mais ce "truc" l'intriguait vraiment! il essaya alors de tater, serrer et autres pour comprendre ce que c'était! Et là TILT! Kyoshirô rougit jusqu'aux oreilles! Personne ne le vit, heureusement! C'était bel et bien un sein qu'il tripottait allègrement et sans vergogne! Et ca devait être un vêtement qui avait servi d'"essuie-mains" pour notre gros bétâ de Kyo!

Quoi qu'il en soit cette découverte lui permit de savoir qu'il avait à faire! Une fille, sauf peut-être... enfin non passons -__-"... Mais maintenant le plus dur allait arriver! Tout le monde sait ce que ca fait de mettre les mains là où il faut pas sans autorisation. Kyo ferma les yeux, se crispa et serra les dents! Il était prêt à avoir sa MEGA-baffe de la mort qui tue, et puis de toute facon, ne le méritait-il pas?!? ^^ Le coup se fit attendre mais il décut les attentes... En effet notre garcon fut gifflé, et d'ailleurs le bruit de la main sur la joue résonna dans l'immense salle, mais la fille avait du se retenir... Enfin c'est pas Kyoshirô qui allait s'en plaindre! Maintenant que les présentations étaient faites, les choses pourraient peut-être avancer. En effet elles avancèrent. Kyo sentit deux mains s'aggriper à lui! *Quoi? Déjà folle de moi?* se dit notre petit pervers en souriant! Sourire que personne ne vit bien entendu! Mais non! En fait ces mains prirent seulement appui et laissa notre jeune homme sur place! Pire même, il fut poussé et s'étala encore plus dans le mélange immonde de nourriture par-terre! Voila un spectacle qui aurait valu le coup de voir, si la luminosité avait été au rendez-vous. Enfin Kyoshirô se releva tant bien que mal, encore plus crade qu'avant, plus crade que jamais d'ailleurs! Je dirai même cradinguissime! Enfin passons! Il entendit du mouvement. Il ne comprit rien. Puis derrière lui il entendit un bruit, ou plus précisément un rire! La fille se marrait! Et il y avait de quoi, même si Kyoshirô dans son état second ne pouvait comprendre que ce qu'il avait vécu. Lui aussi réussit enfin à se lever... Il allait sans doute pouvoir enfin voir à qui il avait à faire. Une fois debout, il se retourna et fit face à la demoiselle. Il ne la vit pas précisément à cause du contre jour, mais il s'approcha tout de même en bredouillant:

"Euh... je suis complètement désolé, je t'avais pas vu... Tu m'en...Waaaaaa!"


Kyo n'eut pas le temps de finir sa phrase. Il glissa dans la merveilleuse bouillie et se re-retrouva au sol la tête dans la mixture appétissante... Nan mais quelle honte! Kyo aurait bien ri, seulement et vraiment seulement si ca n'avait pas été lui le mec qui venait de se tauler comme un nul dans de la purée avec du Fanta, du poulet et de la tarte aux framboises avec de la chantilly. Que devait penser la demoiselle? Bref... es gags n'en avaient pas fini avec lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siam Nadakima
¤ Suishou no Tenshi ¤
¤ Suishou no Tenshi ¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 28
Date d'inscription : 02/03/2006

Profil
Age:
Physique:
Caractère:

MessageSujet: Re: Salle obscure...   Sam 19 Mai - 18:50

Je crains que vous refaire un résumé de la situation ne vous avancera en rien, puisque tout le monde sait désormais dans quelle facheuse posture les deux jeunes gens se retrouvent maintenant. M'enfin là, les choses stagnent un peu... Une Siam morte de rire, pliée en deux, et un baka, qui s'excuse en cascadant dans... dans... son repas. Jugeant que cela avait assez duré, elle tenta de reprendre son sérieux, bien que la situation ne la laissa pas de marbre. Une fois calmée, elle se dirigea vers l'interupteur, qui se situait précisément... A coté de la porte ! Hin hin... Laissant ses doigts froler le boutonn, elle posa son regard sur le malheureux patineur, et eu un soupir amusé, tout juste avant d'appuyer. Elle ferma un instant les yeux, laissant la lumière prendre part dans la pièce, nuit laissant place au jour, inclinement de l'obscurité face à la suprématie de la luminosité...

Lorsqu'elle les rouvrit, il semblait toujours patauger comme une enfant en bas-âge apprenant à nager dans une piscine où l'on ne trouvait que cinq centimètres d'eau. Remplacez ce gracieux liquide par du fanta, du poulet, de la purée, et bien d'autres choses encore, et vous y êtes... De plus, avec la lumière qui s'était soudainement rallumée, cela n'arrangeait pas spécialement les choses, puisqu'il paraissait -peut-être se trompait t'elle- éloui, ce qui n'étonnait pas la demoiselle. Elle eu un léger rire, cristallin, qui s'envola aussi vite qu'il eu apparu (ca veux rien dire mais je savais pas comment le tourner ^_____^). Elle lcha rapidement, pour la force, pas vraiment sure qu'il ai entendu...


"Pas d'problèmes"

Bon aller, Siam à une âme d'Ange, aussi se dirigea t'elle vers le lieux du désastre, et, prenant garde à sa position, elle lui tendit une main amicale, histoire de l'aider à se relever. Bien évidement, vous pensez bien, elle a fait attention à tout... Prenant une position de façon à ce qu'il ne voit pas sous sa jupe, qu'elle ne glisse pas, ou qu'il ne trouve pas le moyen de la faire tomber, elle faisait attention à ce que la main crade du jeune homme ne l'attire pas vers le fin fond de l'océan de... de... enfin bref. Elle ne tenait pas spécialement à empirer les choses. Quoique là, la situation était difficilement aggravante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sekkeiko.cowblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salle obscure...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salle obscure...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: Souvenirs-
Sauter vers: