AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aëydann Syriamëna

Aller en bas 
AuteurMessage
Aëydann Syriamëna
[- Pourquoi moi ? -]
[- Pourquoi moi ? -]
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Aëydann Syriamëna   Dim 27 Mai - 21:17

Nom : Syriamëna

Prénom(s) : Aëydann, Kaede

Surnom(s) :
Aëy'

Âge/Date de naissance : Elle aura bientôt 17 ans le 17 juin prochain.

Année : Sixième année

Physique :
Cette jeune femme a encore beaucoup à apprendre soite qu’elle se transforme de jeune fille à jeune femme. Aëydann née de sa couleur chaire, de sa race blanche. Au fur et à mesure, son teint s’accentue, au fil de sa croissance, son corps s’allonge, elle se métamorphose d’un cocon en papillon ; ses fesses se bombent, sa poitrine se relève, ses longues jambes s’amincirent, … Dans un corps de vierge, elle se sent belle, elle en est bein fière. Ses cheveux blonds d’origines, sont souvent méchés de mèches brunes. Dépendant des saisons, le couleur de sa chevelure varie selon l’intensité du soleil. Son visage est peu long, dévoilant son sourire câlin et agréable. Son nez est en vigueur et son menton large qui agrandit son visage, ses joues larges et brillantes et puis ses pommettes sensuelles…
La plus belle chose qu’elle possède, sont ses yeux. Ses yeux d’amandes qu’elle a, d’une couleur verte claire, une couleur charnelle, ses yeux magnifiques. Une beauté inoubliable pour sa famille, ses parents.
Aëydann est particulièrement mince et belle pour ses proches.

Caractère : Aëydann, héritière du trésor de ces arrières-grands-parents, offre la moitié à ses proches pour sa générosité. Soi-disant dite « Fille de Riche », elle vit normalement, dans une famille de classe moyenne élevée et de ses parents peu riches. Elle pourrait même vivre sans argent, en gagnant sa vie, Aëydann qui est dynamique, gentille et gracieuse.
Mais la demoiselle est renfermée, depuis le viol de son beau-père. Depuis ce jour, elle perdu le contrôle lorsqu’elle croise un homme âgé.
Peureuse et lâche aux égards des hommes, envieuse et douce auprès de femmes et d’enfants, et dynamique et solidaire sous l’accompagnement de personnes âgées.
Des points de vues différents, elle a, par rapport à la race. Aëydann se voit plutôt seule, mais se sent beaucoup mieux accompagnée. Sera-t-elle prête un jour ?

Famille : Aëydann née de jeunes parents fiançés et non mariés. Sa mère nommée Maëlys, âgée seulement de vingt et un an, lors de la naissance de sa fille unique, exercait jusqu'à ce jour, le mêtier de secrétaire comptale. Son père, trois ans de plus, était jeune et déja médecin. Ses études étaient longues mais suffisantes pour faire ce qu'il lui plut. Son nom : Parisse. Il était heureux d'avoir une belle femme et une petite fille.
Quelques mois plus tard, Maëlys appris qu'en étant médecin, son deuxième mêtier n'est autre que proxénète. Il gagnait suffisamment sa vie pour rester avec sa fiançée, mais Maëlys déprima et le vira de chez elle. Avec la petite Aëydann, elle partit che ses parents, changeant de ville, et de région.
Un peu plus tard, elle rencontra Sydox, un charmant homme et romantique. il tomba sous le charme de Maëlys. Parfois autoritaire avec Aëydann, il lui apprend les bonnes manières de petite fille. Mais Sydox a un bon esprit.
Quand Aëydann grandit jusqu'à ses huit ans, lors d'un soir où Maëlys travaillait, Sydox s'était chargé de garder Aëydann. La petite s'était rêveillée, et voulait jouer. Ce soir là, Sydox ne fut du tout agréable. Aëydann crut ça pour un jeu, elle se retrouva attachée et ne pouvant plus se défendre, sous le corps en sueur de Sydox. La jeune innocente ne connaissait pas encore l'adultère. Depuis ce jour, où elle fuit les hommes, âgés plus vieux qu'elle.
Mais Maëlys en fut au courant, Aëydann pleurait de chaudes larmes en lui contant cette déshaventure. La jeune mère quitta la maison et les entourages. Elle partit à l'opposé du pays, pour vivre dans un hôtel. Avec Aëydann, elle se sentit en sécurité, loin du passé.
Un soir, lorsque Maëlys rentrait avec Aëydann, elle vit Parisse. Il était de retour, cherchant profondément à s'excuser. Mais Maëlys ne pouvait lui pardonner, mais elle était en difficultée, elle l'aimait encore. Aëydann suppliait sa maman de ne pas faire de bêtise, la demoiselle vit sa mère avec un couteau de cuisine, en direction de son père qu'elle vit pour la première fois de son enfance. Et puis c'est comme ça que l'on dit d'Aëydann qu'elle est courageuse, elle récupéra le couteau et enlaca son père, une fois heureuse de le retrouver.
Parisse avait énormément changé. Il était devenu aussi charmant qu'avant. Il était devenu médecin régional de sa catégorie.
C'est alors que finit paisiblement, le retour d'une petite famille. Ils achétèrent une petite maison de campagne près de la ville des parents de Maëlys.

Histoire : La nuit commença le 16 juin 1990, aux environs de minuit. Maëlys attendait très fort ce moment-là. Mais cette nuit là, elle dût souffrir. Parysse fut aussitôt prévenu, et arriva au pied de la maternité à 23h45. Quelques membres du personnel préparaient déjà son arrivée. Maëlys sentait de plus en plus les courbatures. Il fallait être courageux. C’est ainsi qu’à 00h00, Aëydann naît, comptant ses premières secondes de sa vie.

Quatre années passèrent, en suivant le fil des saisons, quatre années de bonheur parmi toute la vie qu’elle vivra. Quelques années d’apprentissage, elle commençait à parler, à dessiner puis à marcher. Aëydann était fille unique et le restera. Lors de l’année 1995, tout pouvait paraître semblable aux années qui ont précédées. La petite allait déjà à l’école, apprendre à lire, à compter et à écrire. La jour du premier avril, comme dit-on le jour du « Poisson d’Avril ». Elle apprit à dessiner des beaux poissons et à les coller dans les dos de ses camarades. Avec ses amies, elle rigolait beaucoup, lui laissant les mauvaises choses de la vie.

Juin 1995, les semaines passaient vite. Aëydann était pressée d’être au jour de son anniversaire. Elle savait déjà qu’elle allait avoir un beau cadeau.

En juillet et en août, Maëlys était soucieuse de l’absence quotidienne de son fiancé. Mais c’est en septembre que Maëlys appris que le deuxième métier de Parysse était proxénète. Maëlys était plus qu’écœurée. Avec une énorme douleur, elle le vira de chez elle. Triste et seule avec Aëydann, elle abandonna tout ses biens pour partir chez ses parents. Le temps de se consoler et d’oublier. La fillette ne comprenait rien à ce qu’il lui arrivait. Elle pleurait son père quand il lui manquait, mais elle ne savait plus pourquoi elle était seule. L'emploi du temps du reste de la famille était très désorganisé ; Maëlys eut des difficultés à s’occuper de sa fille.

C’est alors qu’une rencontre se passa. Maëlys rencontra Sydox. Un homme « héroïque ». Il était très gentil, mais parfois un peu froid. Et son intelligence lui donnait plus de perfection. La maman reprenait goût à la vie ; avoir connu Sydox et l’avoir comme ami l’aidait. Mais ce devenu plus. Sydox était amoureux, et Maëlys aussi. Dans l’histoire, Aëydann devait être trop jeune pour donner son avis. Cela lui paraissait égal. Elle l’appelait Papa, comme si de rien n’était. L’année passait encore et encore.

La fillette aimait beaucoup jouer avec Sydox, elle aimait ses jeux rigolos, comme le loup ou la souris ou bien le chat… Il disait souvent à Aëydann, qu’elle était belle et douce et que ses lèvres étaient pulpeuses, il jouait d'elle, et de son innocence,… Et puis un soir de 1998, Maëlys devait travailler si elle voulait gagner une récompense, c'est ce qu'elle fit. Elle confia alors sa fille à Sydox. Pour la garder ce soir là. Maëlys avait une confiance en lui. Le début de soirée se passait bien ; Sydox prit bien soin d'Aëydann pour qu'elle devienne forte. Il lui prépara à manger, il lui brossa les cheveux, et il en profitait pour les caresser et lui murmurer des mots doux à l'oreille. La fillette était en forme et énervée, elle refusait de dormir. Alors Sydox commencait à jouer avec elle, il courait après elle, à l'attraper. Et puis il s'arrêtait. Aëydann imitait ses faits et souriait de son brin de joie. Il demanda à la demoiselle :

" Tu veux jouer à quoi si tu ne veux pas aller dormir ?
- ...
- Tu veux jouer au jeu que j'ai inventé ?
- ... C'est quoi ?
- Mets-toi toute nue d'abord, c'est très drôle, tu verras.
- ...
- Viens sur moi, regarde, ça, touche, goûte, et fait comme ça, et puis fait comme si c'était une sucette à la fraise..."


L'innocence de la pauvre fillette la laissait dans la prison de l'adultère. Certes, elle pensait que c'était un jeu comme les autres, un jeu nouveau, mais elle compris à force, que ça pouvait presque mener à un assassinat.
Sydox l'empoignait de plus en plus violamment. Puis Aëydann se débattait. L'homme finit par l'attacher aux pieds de la table basse qui servait de repose-pieds dans le salon. Aëydann tombait dans ce piège, comme ce qu'elle ressent de tomber dans un gouffre. Elle avait de plus en plus mal. Elle souffrait beaucoup. Soudain, la clé tournait dans la serrure de la porte. Sydox se rhabilla vite, et emmena Aëydann dans sa chambre. Elle avait les larmes aux yeux, même ses joues et même ses yeux étaient rouges. Maëlys rentrait. Par chance pour l'homme, Maëlys se trompait de clé. Il alla alors ouvrir, aperçevant la beauté d'une femme qui venait éclairer la pièce d'entrée. Il l'embrassa.

Un mois plus tard, un jour lorsque Maëlys et Aëydann étaient que toutes les deux, Aëydann avoua l'adultère de Sydox. En l'apprenant à sa mère, elles avaient les larmes aux yeux. Maëlys ne guettait et ne pouvait souhaiter une chose pareille, pour sa fille, sa fille unique. Maëlys était perdue, pleurait dans tous les sens, frappait dans les lampes et donnait des coups de pieds bien violents dans les tables...
Elle pleurait et pleurait davantage. La demoiselle pleurait, elle aussi de voir que sa aurait pû bien blesser sa tendre maman.
Maëlys ordonna à Aëydann de rassembler tout ce qu'elle pouvait garder. Elle partaient. Elle quittaient ce satané logis. Laissant Sydox, bel et bien das la m****. Il était prévu qu'il rentrerait tard. Les deux filles pressèrent le pas sachant qu'il était encore tôt.

Maëlys partit chez ses parents, se reposer et y trouver le réconfort absolu. Aëydann avait peur maintenant. Peur de croiser un malfaiteurs, soit un homme plus âgée qu'elle. Elle termina l'école, loupa une année et puis deux.

En l'an 2000, le 19 juin, plus précisément. Maëlys et Aëydann rentraient du supermarché. Aëydann avait la main de sa mère dans sa main. Et ne regardait plus de haut, par sa peur ui l'avait vaincue. Elle rentrait.
Lorsque Maëlys ouvrit la porte, et éclaira la pièce, elle vit brusquement Parysse, se tenant debout derrière le bar. Il était entré par effraction par la fenêtre et attendait son exfiançée et sa fille. Maëlys était abasourdie, elle vivait mal depuis que ses mésaventures ont commençées. Elle posa brusquemment les résultats des courses sur la tablette et empoigna un couteau dans la cuisine, le tout, pour menacer Parysse qui s'était incrusté chez elle. Elle le menaçait, mais lui s'expliquait. Il regrettait.

Aëydann le reconnu de peu ; elle connaissait sa voix, elle qui avait été très attentive. Alors la jeune fille cria à sa mère de lâcher le couteau. Elle vint le lui arracher ; l’envoyant dans la cuisine. Parysse empoigna Maëlys des poignets, alors que sur le visage de cette dernière, des larmes de confusion coulaient. Mais cet homme qui la connaissait lui demanda beaucoup d’attention et de réfléchir. Aëydann regardait ses parents. Elle ferma les yeux et pria, pensa très fort en elle à ce que sa famille soit réunie, qu’ils redeviennent comme avant.
Parysse revenait. Maëlys sniffait, malgré la tristesse qu’elle eu. Mais elle l’aimait donc lui donna une autre chance. Ce fut pour elle, compliquer de lui pardonner.

Ainsi, une belle famille se retrouvait, finit heureuse (normalement). Parysse était même, pendant sa longue absence, devenu médecin régional de sa catégorie. Ils étaient heureux tous les trois.
Deux passent. En 2002, Aëydann était très aventurière et courageuse. Pour son anniversaire, elle demanda un serpent, une sorte de choix bizarre. Mais il en était impossible. Elle ne pouvait en avoir. Un objet d’une grande valeur à remplaçé ce cadeau, une grande épée où son prénom y était gravé. Aëydann était comblée ; à son âge, l’éppée était grande. Mais Aëydann ne s’empêcha pas de s’entraîner à la manier. Elle la portait dans son étui, tout son temps libre. A l’école, elle ne pouvait pas s’empêcher de frimer avec ^^".

Un an après, la miss était inscrite dans une agence de mannequinat gérée par des femmes bien évidemment. La demoiselle plaisait fortement aux photographes. De nombreux flashs l’envouaient. Aëydann se sentit comme une star ; la plus célèbre chanteuse, son idole. Elle était censée plaire à tous. Toute son année de 2003 fut pour elle une reconstitution de sa nouvelle vie. Elle était heureuse et joyeuse partout. Elle grandit puis allant au lycée, elle attirait les regards des jeunes garçons. Mais la demoiselle restait fraîche, nouvelle et pûre ; elle ne regarda aucun garçon, restait dans son intimitée. Elle s’habillait gracieusement, restant fidèle à son père et à sa mère. Elle devenait mature très tôt.

A 16 ans, elle devient célèbre, pour sa beauté. Elle devenait connue dans le monde ; mais de nombreuses personnes la pourchassaient par jalousie. Elle fuguera donc, avant d’arriver ici.


Année passée à Chuugakkou Aka :
Aëydann vient d'arriver dans ce collège. Ses deux premières années, elle les a passées dans la prison d'Arkantha, ex-délinquante. Puis elle s'en sortit et finit trois années dans un pensionnat réputé. Arrivée enfin dans ce collège pour pouvoir changer ses habitudes.


[[Je suis interne, donc je suis rarement sur le pc, mais normalement je suis active ^^']]


[[ FINIEE !!!!! ]]


Dernière édition par le Lun 25 Juin - 13:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko Harada
| Grand Manitou | Un putain de lapin
| Grand Manitou | Un putain de lapin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 670
Age : 30
Date d'inscription : 14/02/2006

Profil
Age: 16ans
Physique: Yeux marron, cheveux brun, poitrine dans la norme, taille fille, petite mais décolté plongeant !
Caractère: ??? A vous de tater le terrain.

MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   Mer 30 Mai - 13:33

Nous somems désolée, nous n'acceptons plsu de sixième et septième année, il te faudra changer juste ça...

_________________
[ A vous de faire croire, Messieurs, que je serais munie d'un coeur. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëydann Syriamëna
[- Pourquoi moi ? -]
[- Pourquoi moi ? -]
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   Jeu 31 Mai - 17:36

TT' Vous pouvez pas refuser ça à une fille mature ??? TT' S'il vous plaîîîîîîîîîîtttt !!!!!! TT' TT' TT'

01


Ouinnn, pourquoi moi ? Resnif (pour la dernière), je pourrais cloturer, siyouplé ??? Please (j'aurais TOUT à changer, s'il vous plaîîît !!!) TT' TT'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Makoto
| Admin | ##Song@CA.com
| Admin | ##Song@CA.com
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1028
Age : 28
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 28/01/2006

Profil
Age: 20 ans
Physique: Beau, ténébreux, perspicace et j'en passe. L'homme parfait ? Sûrement pas
Caractère: Solitaire, assez froid les rares fois qu'il répond, souvent dans un autre monde comme si plus rien ne pouvait l'atteindre

MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   Jeu 31 Mai - 18:31

Bon vu que tu ne semblais pas être au courant nous acceptons mais tu seras la dernière 7 ou 6 ème année ici de rénavant.

Mais avant de te validé il faut que tu finisse ton histoire puis après je te validerai n_n

_________________
[ :##@ My Book @##: ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-kyari.virtuaboard.com/forum.htm
Aëydann Syriamëna
[- Pourquoi moi ? -]
[- Pourquoi moi ? -]
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   Ven 1 Juin - 18:16

AAAAAAAAAaaaarrgggggghhhhhhhhhHHHHH *viens de se faire embrocher*

Merci ^^'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aëydann Syriamëna
[- Pourquoi moi ? -]
[- Pourquoi moi ? -]
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 28
Date d'inscription : 27/05/2007

MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   Lun 25 Juin - 19:09

Arteeeeuh ? Bonjour/soir !!! Jai enfin terminé, valide ou non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Makoto
| Admin | ##Song@CA.com
| Admin | ##Song@CA.com
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1028
Age : 28
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 28/01/2006

Profil
Age: 20 ans
Physique: Beau, ténébreux, perspicace et j'en passe. L'homme parfait ? Sûrement pas
Caractère: Solitaire, assez froid les rares fois qu'il répond, souvent dans un autre monde comme si plus rien ne pouvait l'atteindre

MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   Mar 26 Juin - 13:39

Je valide !

Mais je te préviens le forum est à la ramasse en ce moment et je suis le seul admin qui reste donc voilà !

_________________
[ :##@ My Book @##: ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-kyari.virtuaboard.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aëydann Syriamëna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aëydann Syriamëna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: Souvenirs-
Sauter vers: