AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La ou tout commence...

Aller en bas 
AuteurMessage
Oneïda Lillandrile
Sixieme année
Sixieme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 32
Localisation : Par ci, par là
Date d'inscription : 04/05/2009

Profil
Age: 17
Physique: Petite, blonde aux yeux bleus. Rien de plus^^
Caractère: Plutot calme, mais gardons un peu de suspense!

MessageSujet: La ou tout commence...   Lun 4 Mai - 21:00

Le cours de math était enfin terminé, Lillandrile n’en était pas moins contente, par de si belle journée être obligé d’étudier cela était déprimant. Cela faisait quelques mois qu’elle était entrée dans ce collège et il s’était avéré qu’il était mieux que l’ancien qu’elle avait connu. Ici il y avait des groupes de jeunes formé depuis leurs plus tendres années. Lillou n’avait pas essayer de s’incruster dans un groupe, de toute façon elle n’en voyait pas réellement l’intérêt, tout ce qu’elle voulait elle c’était être tranquille et au calme.

Elle avait été voir le professeur de musique quelque jours auparavant et lui avait demandée si il était possible pour elle d’utiliser la salle spécial avec le piano quand elle le voudrait. Il lui avait répondu positivement et c’est avec un grand sourire qu’elle l’avait remerciée, et qu’elle s’était empressée d’y aller pour voir le piano. La salle de musique était réellement immense et quelconque contrairement à la petite salle adjacente. Il y avait un piano dans la salle de musique mais Lillou s’était comme lié d’amitié avec la petite salle et comme elle possédait elle aussi un piano, elle ne jouait que dans cette salle. A chaque fin de cours, ou tout du moins dés qu’elle avait un peu de temps, elle courait dans la salle et jouait une mélodie quelconque qui lui trottait dans l’esprit. Souvent elle voyait les autres partir pour la ville, mais la ville elle la voyait assez ce qu’elle voulait c’était du calme.

Cette après midi, elle n’avait pas cours, elle s’était décidé a passé un peu de temps au lac avec son livre, mais bien vite l’envie de jouer se fit sentir et elle lâcha son livre pour se diriger vers la salle. Elle arriva, comme d’habitude, le décor de cette petite salle la surpris. Le piano prenait la plupart de la place, cependant dans les placards chacun pouvait y trouver son instrument. Les murs était d’un bleu foncé soutenue avec des touches de dorée et argenté, comme si on avait voulu y inscrire des étoiles. Elle aimait celle salle plus que tout, et elle en parlait toujours a son père qui avait fini par vouloir repeindre la salle de musique de leur maison ainsi. Ceci avait bien fait rire Lillou.

Elle s’installa sur le petit banc devant le piano et mis ses mains sur le clavier. Puis elle laissa aller son imagination, elle composa une musique triste, et comme pris par l’émotion, elle chanta. Elle chanta sa famille, le bonheur qu’il avait connu jusque la mort de sa mère qui avait ternis leur joie. Elle n’arriver plus a s’arrêter, c’était comme une complainte qu’elle rêvait de dire depuis longtemps. Ses mains glissaient sur les touches, ne faisant qu’en frôler certaine alors qu’elle en enfonçait d’autres, elle resta une heure entière à chanter et à jouer puis elle s’arrêta un instant.
Des larmes avait coulées sur ses joues sans qu’elle ne s’en rende compte. A vouloir paraitre trop forte, elle avait refoulée toute sa peine et celle-ci ressortait au grand galop a voir la façon dont elle avait pleurée, cela n’avait que peu d’importance. Il n’y avait personne de toute façon. Elle essuya ses joues puis laissa ses mains jouer tranquillement et doucement. Une musique douce et enivrante qu’elle avait composée il y avait de cela quelque mois. Tout en jouant, elle sentit un regard perçant se poser sur elle. Elle arrêta de jouer et regarda dans la direction ou elle avait sentit cela, rien son instinct lui avait joué un sale tour la. Elle referma les yeux et désormais inconsciente de ce qui l’entourait elle recommença a jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minami Yamato
| Admin | Idole le jour, Tueur la nuit. Rien que ca..
| Admin |  Idole le jour, Tueur la nuit. Rien que ca..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Age : 27
Localisation : Somewhere I belong!
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil
Age: 18
Physique:
Caractère: aimable, plutôt sympa. Blazé des filles superficielles! Plutôt social.. Ne lui laissez pas la chance de vous haïr, vous seriez mort.

MessageSujet: Re: La ou tout commence...   Mar 5 Mai - 19:25

Depuis son intrusion a Chuugakkou Aka quelques semaines auparavant, Minami avait réussi a se faire inscrire en dernière année dans ce lycée, en prétextant une classe de Musique très connue. Ce n'était pas vraiment le cas, même si cette dernière avait le mérite d'exister, et de produire quelques artistes, parfois trop souvent incompris. Il avait donc l'intention de revenir dans ce lieux qui l'avait abriter très longtemps.

Ce matin la, il était vêtu d'un costume cravate sombre, après avoir eu a poser pour un pub de parfum encore, et il n'avait pas eut le temps de se changer. Il allait au lycée comme a son habitude en moto, une vieille bécane qu'il avait piqué a un de ses potes, lors d'une soirée chez lui. Il s'en était voulu, et il avait finalement prévenu son pote qui lui avait dit :


"T'inquiète mec relax! Même pas la peine de me prévenir pour une connerie comme ça! Tu me la défonce pas, ok?"

Il avait eut l'air con, a ce moment la, si il n'avait pas prévu la réaction de son abruti d'ami! Il roulait donc en moto, son casque bien sur la tête, sa veste détaché volant dans le vent, et son cravate rayé noir et gris fouettant son épaule gauche. S'arrêtant devant le lycée, il fit encore de l'effet en enlevant son casque devant le portail. Sa réputation l'avait précedé semble-t-il, car tout le lycée savait qu'il était la. Entre temps, il avait sorti son premier album, qui lui avait fait connaitre un succès remarquable. Finalement, son côté bad boy avait eut pas mal d'impact sur les filles, et plus que ca musique, c'est son image qui s'était vendu.

Ce matin la donc, le casque a la main, en enlevant le contact de sa moto, il surpris le regard de plusieurs élèves qui allait en cours comme lui. Des filles pour la plupart, mais des garcons aussi, qui le regardaient d'une autre manière.. plus... brutale. Il avait l'habitude. Garant sa vieille moto, il se dirigea dans l'établissement. Un fille l'arrêta en l'appelant. Il se retourna, et une fille de sa classe apparement, lui demanda :


"Yamato-san, est-ce que tu voudrais manger avec nous ce midi?"

Derrière elle, un groupe de fille pouffait. La jeune fille était elle aussi assez rouge, et Minami qui n'avait pas trop envie de jouer les asociales, accepta avec un sourire. La fille eut l'air ravi, et se revigora. Elle lui donna rendez vous a 12h dans le parc, et finit en l'appelant par "Minami-sama" (lol). Avec un sourire gené, Minami la salua, et parti en direction du bâtiment principal. Il s'en fichait, la façon dont on l'appelait, mais d'une certaine façon, ca le gènait pas mal. Mais bon, par habitude, il avait finit par répondre avec un sourire, et faire comme si de rien n'était..

Fin de matinée. Il était crévé. Il sorti de classe, suivit du regard par 2 filles dans le coin de la salle. Il voulait se relaxer. Il décida d'aller retrouver sa guitare! Il avait encore quelque minutes avant de devoir affronter ce groupe de fille, et il prit le temps de bien faire les choses. Il préférait les filles plus âgées, plus mures. Celles qu'il allait voir n'étaient pas plus que ca a son goût, et plus jeunes que lui.

En arrivant au complexe de Musique, il entendit une douce mélodie. Un piano. Fort charmant, il est vrai. Il se dirigea vers la salle de musique ou était jouée la musique. Une petite fillette était dedans. Trop petite pour le piano elle avait pourtant une dextérité impressionnante. Ne pas se fier a l'apparence surement. Il s'adossa au mur, et écouta la musique. Elle s'arrêta un moment, car, même si il ne la remarqua pas, la jeune fillette avait regardé dans sa direction. Il alla alors dans la pièce ou était entreposé sa guitare.

Il entra, et prenant sa guitare, il apprécia le doux son qui en sorti. Il commença a jouer..

Encore des gens. Il y en avait encore, et encore, pas possible de jouer tranquille. Il avait a peine gratter sa guitare qu'un troupeau de filles s'étaient mises de l'autre côté de la vitre a regarder. Tant pis, il ferait avec, se dit-il. Mais dans le groupe, une fillette l'intrigua. C'était celle du piano. Il s'arrêta de jouer et l'invita a entrer dans la pièce..

_________________


Pensez vous avoir une chance..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oneïda Lillandrile
Sixieme année
Sixieme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 32
Localisation : Par ci, par là
Date d'inscription : 04/05/2009

Profil
Age: 17
Physique: Petite, blonde aux yeux bleus. Rien de plus^^
Caractère: Plutot calme, mais gardons un peu de suspense!

MessageSujet: Re: La ou tout commence...   Mar 5 Mai - 21:46

Lillandrile s’arrêta de jouer quand elle entendit une guitare, tient quelqu’un a côté jouait aussi et a en juger par la mélodie, il était plutôt doué. Cependant elle ne voulait pas se déranger pour voir qui était l’auteur de toutes ses somptueuses notes. Elle-même ne savait pas jouer de la guitare, sa seule passion avait été pour le piano et même si elle paraissait petite et jeune, elle n’en était pas moins mature. Elle décida donc d’ignorer la musique et se leva pour aller fermer la petite porte lorsqu’elle entendit des filles glousser, alors la s’en était de trop, qui était ce mystérieux visiteur. Elle s’avança prestement et regarda par la vitre.

Il portait sa guitare comme on porte un enfant, il semblait beaucoup y tenir et au vu du fan club qui s’était amassé devant la vitre, il devait être célèbre. Pourtant Lillou ne le reconnu pas, a vrai dire elle n’aurait pas su si il était célèbre ou pas car elle ne regardait jamais la télé, toujours dans ses bouquins ou dans la composition de chanson et de nouvelles musiques, elle ne regardait la télé qu’en de rare occasion, et son père lui disait quoi en ce qui concernait les nouvelles. Elle ne portait donc pas un grand intérêt au monde des stars. Lillandrile aller ramasser ses affaires et partir (les jeunes filles était vraiment pénible parfois) lorsque le jeune homme s’arrêta de jouer et s’avança vers la porte pour l’inviter à entrer. Cela était extrêmement bizarre, il avait tout un troupeau de fille a ses pieds et c’était elle la fille qu’on prenait pour une gamine tellement elle paraissait jeune et était petite qui était inviter a entrée.

Lillou hésita un instant puis voyant bien qu’il ne lâcherait pas l’affaire de sitôt rentra. Elle s’assit en face de lui et le dévisagea. Des cheveux blonds en désordre, des pommettes hautes, une stature droite et de grands yeux bleus voilà qui le définissait. Lillou comprenait pourquoi les filles lui tournaient autour, il avait assurément les allures d’un beau gosse. Lillou le regarda droit dans les yeux, mais elle n’arrivait pas à y lire une quelconque émotion comme dans les yeux des autres, cela était bizarre, elle y arrivait toujours avant. Enfin bref, elle n’allait pas non plus rester des heures à le regarder sans lui parler, elle la petite fille toute fragile et solitaire se retrouvait bizarrement avec quelqu’un. Elle se décida donc a lui parler.



-« Bonjour je m’appelle Lillandrile, mais la plupart du temps on m’appelle Lillou. Je t’ai entendu jouer de la guitare, tu joue très bien. Moi-même je n’ai jamais été très doué pour la guitare, il n’y a que le piano qui m’interressait. »


Elle attendit une petite minute puis lui redit.


-« Désolé, mais je vois que tu as un fan club, serais-tu célèbre ? Je sais que je parais inculte mais je ne regarde que rarement la télé voir jamais et mon père ne me parle que des trucs importants lors des nouvelles. Enfin bon je ne vais pas te raconter ma vie non plus. »

Lillou attendit encore quelques instants puis voyant qu’il ne disait rien, elle dit une dernière chose.


-« Je me sens un peu stupide de parler toute seule, et je crois que tes amies n’apprécie pas trop que tu m’ai choisit a leur place, je vais te laisser. »


Elle commença à se lever pour partir lorsqu’il lui prit la main et l’invita à s’assoir de nouveau. Sa peau était douce au toucher, ce qui était bizarre du au faite qu’il jouait de la guitare. Lillou se rassit puis le fixa dans les yeux, elle ne comptait pas rester des heures ainsi mais il aller bien finir par parler si elle restait la a le fixer, enfin elle l’espérait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minami Yamato
| Admin | Idole le jour, Tueur la nuit. Rien que ca..
| Admin |  Idole le jour, Tueur la nuit. Rien que ca..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Age : 27
Localisation : Somewhere I belong!
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil
Age: 18
Physique:
Caractère: aimable, plutôt sympa. Blazé des filles superficielles! Plutôt social.. Ne lui laissez pas la chance de vous haïr, vous seriez mort.

MessageSujet: Re: La ou tout commence...   Mar 5 Mai - 23:29

La jeune fille semblait avoir du mal a se décider a venir. Peut-être a cause des groupies qui beuglaient dernière, ou parce que la demande fut trop surprenante, bref, elle se décida a entrer qu'après que Minami ait pris le temps de lui ouvrir la porte. Elle s'installa sur une petite chaise, regardant le jeune homme. Étrangement, même si son apparence avait un côté enfantin très poussé, son regard était empli d'une sagesse peut commune. Ce devait être quelqu'un de très concentré, avec un seul but, celui, Minami le savait, de jouer du piano. A vrai dire, cela se voyait a la façon dont elle jouait.

Minami la contempla surement trop longtemps, car la jeune fille, pas si jeune, prit la parole. Elle se nomma, et complimenta Minami sur ses talents de guitariste. Cela fit sourire ce dernier qui se sentait touché d'être ainsi apprécié par une si fine oreille. Il ne répondit néanmoins pas tout de suite, laissant a la jeune fille le temps de s'inquiéter. En effet, elle semblait quelque peu s'ennuyer, car elle parla de nouveau, demandant qui il était. La, le jeune homme reprit une expression de lassitude, surement du au fait que ce "fan club" ne le lachait vraiment pas. Il aurait voulu leur demander d'entrer, profiter de la musique, discuter avec ces filles qui semblaient pour la plupart charmantes, mais aucune d'elles ne semblaient avoir le cran pour se joindre a lui.

Mais pas la petite fille. Elle était marrante d'ailleurs, car plutôt que d'être comme les autres accrochés à l'aspect physique des choses, elle paraissait vouloir aller au delà. Elle le fixait d'ailleurs dans l'intention de découvrir quelque chose chez le jeune homme, qui trouvait ca fort amusant. Il lui rendait d'ailleurs bien son regard. Finalement, la jeune Lillandrile, comme elle semblait se nommer, fit remarquer qu'elle attirait les foudres de ses amies, et décida de partir, a regret? il ne saurait dire. Avant qu'elle n'ait pus partir, il la rattrapa, et lui demanda de s'assoir a nouveau.

Finalement, il fallait se resoudre a parler. Il lui glissa donc, doucement :


"Si je devais tout le temps me préoccuper de ce que les gens disent, je n'aurais jamais pus devenir ce que je suis aujourd'hui. Et surtout, je ne serais jamais plus libre de ce que je veux faire."

Il regarda la jeune fille, de nouveau, et recommença a jouer. Cela eut pour effet heureusement de clamer les filles dehors, et de les rendres plus... dociles ^^. Il interprétait une de ses nouvelles chansons, qui parlait de la vie, de sa propre expérience, et de son rapport a l'existence. Des paroles plutôt fragiles et enfantines, sans grandes portées philosophique, mais ajouté a sa voix, et a sa manière de les dire, qui rendait cette chanson très touchante.

Il arrêta. Regarda un moment la fillette, la voyant apprécier sa musique. Il se leva, toujours avec sa guitare en main, et ouvrant la porte de la salle, il demanda gentiment aux jeunes filles de le laisser passer. Celles ci s'écartèrent, et regardant en direction de la salle de piano, puis vers la jeune fille qui continuait de le regarder, il lui dit :

"Je t'ai entendu tout à l'heure, ta musique me plait bien. Je me demandai si tu aimerais jouer avec moi? A vrai dire, j'ai toujours aimé le son du piano.."

Il mit la main dans ses cheveux, les recoiffa (je dis ca, non pas parce que c'est "classe", mais par habitude, je mets ma main dans les cheveux tout le temps!) ou plutôt les ébouriffa de nouveau, et ajouta :


"Ah, pardonne moi. Je m'appelle Minami Yamato. Je suis en 7ème année ici"

_________________


Pensez vous avoir une chance..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oneïda Lillandrile
Sixieme année
Sixieme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 32
Localisation : Par ci, par là
Date d'inscription : 04/05/2009

Profil
Age: 17
Physique: Petite, blonde aux yeux bleus. Rien de plus^^
Caractère: Plutot calme, mais gardons un peu de suspense!

MessageSujet: Re: La ou tout commence...   Mer 6 Mai - 11:02

Lillandrile ne savait que trop pensée de ce qui se passait. Ce garçon avait une voix chantante, comme celle des gens célèbre, mais il avait quelque chose en plus comme une corde vocable sensible qui faisait vibrer les tympans. Elle n’avait entendu que rarement un son pareil, et cela la confortait dans l’idée qu’il n’était pas seulement quelqu’un d’important mais qu’une part de lui cherchait encore quelque chose. Il regarda Lillandrile qui loin d’avoir peur de lui comme elle avait l’habitude peur des gens se sentait en confiance avec lui. Il recommença alors a jouer.

Sa musique était douce, et lorsqu’il se mit à chanter, elle sentit un cours musicale passer entre eux. Loin de son attitude de rock star, il avait une musique plutôt fascinante et entrainante. Elle aimait bien l’écouter et sa voix était une pure merveille, assurément sa célébrité n’était pas feinte. Mais ce qui le rendait si célèbre auprès des filles ca n’avait pas l’air d’être la musique, mais son physique. Cela était regrettable, trop de gens s’arrêtait à l’apparence physique, alors que finalement il y avait plus que cela chez chaque personne.

Tout a sa réflexion, elle le vit arrêter puis se lever et l’entendit lui dire :


"Je t'ai entendu tout à l'heure, ta musique me plait bien. Je me demandai si tu aimerais jouer avec moi? A vrai dire, j'ai toujours aimé le son du piano.."

Ah, il aimait le son du piano, autant dire qu’elle n’avait pas vraiment l’habitude de jouer avec des gens, mais elle aimait le son qu’il tirait de sa guitare. Il ajouta qu’il s’appelait Minami, un joli nom. Lillou se leva et le regarda puis lui répondit :

" Je suis d’accord pour jouer avec toi, cela risque d’être intéressant. "

Puis avec un sourire elle passa devant lui et se dirigea vers la salle du piano. En passant a côté de lui, elle remarqua que sa tête arrivait tout juste a son épaule. Cela n’était pas étonnant, elle avait toujours été petite de toute façon, mais ce n’était pas cela qui l’avait empêcher de faire ce qu’elle voulait comme le Kung Fu qui lui avait permis de se révélé dans un art sportif ou la concentration était une vertu plutôt qu’une qualité et dont il fallait user en toute circonstance pour ne pas être mis a terre par l’adversaire en quelques coups.

Elle s’installa sur le grand siège du piano, ses pieds ne touchait même pas terre, puis elle posa ses mains sur le clavier et comme pour s’échauffer, elle joua quelques notes et attendit qu’il s’installe. Il prit une chaise et s’installe non loin du piano. Lillandrile voulait mettre quelque chose au point avant qu’il commence a jouer car elle avait l’impression que le jeune homme, pardon Minami la prenait pour une enfant. Elle lui dit donc :


" Pour mettre les choses aux clairs entre nous deux, je ne suis plus une enfant, certes je suis petite et j’ai un visage enfantin, mais je suis âgée de 17 ans et je suis en sixième année. Je ne te dis pas ca méchamment bien sur, mais je préfère le dire car tout le monde me prendre pour une fillette alors que finalement je suis une adolescente. Enfin bref ! "

Elle s’arrêta de parler voyant qu’elle s’enfonçait un peu plus dans ses explications, et regarda sur le côté. Le fan club était encore la et il le dévorait des yeux. Lillou ne voyait pas pourquoi les filles restaient la a le contempler la bouche ouverte comme des gamines devant des sucreries. D’accord il avait l’air et l’attitude d’un beau gosse comme le montrait son tic de se recoiffé tout en s’ébouriffant les cheveux. Mais elle n’avait qu’a toute entrée et lui sauté dessus tant qu’elle y était. Ce que les filles pouvaient être stupides parfois. Lillou s’arrêta de penser et regarda Minami. Elle avait quelque chose a lui proposer pour qu’il soit en accord dans leur musique. Elle le regarda et lui dit :

" J’ai pensé a quelque chose Minami, si je puis t’appelé ainsi. (Elle lui souriait, d’ailleurs elle souriait tout le temps lorsqu’elle parlait au gens) Je joue généralement a l’oreille, et je me demandais si pour qu’on soit en accord cela te dérangerais de commencer à jouer et moi je te suis ? "

Il ne lui répondit mais avec un sourire commença à jouer. La musique était tout de même beaucoup plus parlante que les mots. Elle ferma les yeux et écouta sa musique. Des notes ascendantes et descendantes lui venait aux oreilles sans jamais qu’aucune de soit fausse. Elle s’imprégnât de sa musique durant 2 à 3 minutes, puis laissant aller ses mains elle joua. Le son de la guitare et du piano se mêlait parfaitement et comme mue par un instinct certain, elle commença à chanter, des paroles de paix, de joie et d’amitié. Cela pouvait durer toute l’éternité, elle n’aurait jamais pu s’en lasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minami Yamato
| Admin | Idole le jour, Tueur la nuit. Rien que ca..
| Admin |  Idole le jour, Tueur la nuit. Rien que ca..
avatar

Masculin
Nombre de messages : 476
Age : 27
Localisation : Somewhere I belong!
Date d'inscription : 09/06/2006

Profil
Age: 18
Physique:
Caractère: aimable, plutôt sympa. Blazé des filles superficielles! Plutôt social.. Ne lui laissez pas la chance de vous haïr, vous seriez mort.

MessageSujet: Re: La ou tout commence...   Jeu 7 Mai - 14:48

La jeun fillette ne parut pas réfléchir très longtemps. Elle accepta de bon coeur l'invitation de Minami. S'asseyant a son piano, elle prit un air plus grave, qui lui donnait quelques années de plus. Elle fit jouer ses doigts sur le piano, s'imprégnant ainsi de la musique particuliere de celui ci. En effet, chaque instrument a un son qui lui est propre. Minami la regarda avec dans ses yeux bleus une lueur d'admiration. Elle ne faisait donc vraiment pas son age. D'ailleurs, elle sembla le remarquer, car elle se tourna vers Minami, et lui dit :

" Pour mettre les choses aux clairs entre nous deux, je ne suis plus une enfant, certes je suis petite et j’ai un visage enfantin, mais je suis âgée de 17 ans et je suis en sixième année..."

Elle continua de parler en voulant expliciter les choses, mais Minami avait plus l'impression qu'elle s'enfonçait. Ça lui donnait d'ailleurs un caractère plus enfantin. Elle se retourna vers le piano, remarqua les filles qui avaient suivi Minami. Elles étaient collantes, pensait Minami, mais il ne pouvait pas leur en vouloir. Après tout, chacun sa vie, et puis, ça le dérangeait pas plus que ça,

Elle lui proposa alors d'accompagner la musique de sa guitare au piano. Ca lui allait. Il commença donc a jouer un de ses morceau et mis de l'intensité dans sa musique. Quand elle commenca a jouer, il eut un moment d'hésitation, ne sachant comment interpréter les deux instruments melés dans une danse qui ne semblait s'associer, et pourtant! De ce mélange sorti une mélodie grave, et envoutante, qui entraina les deux musiciens dans une valse effréné. Quel sentiment de bien être emana alors de Minami.

Avec un grand sourire, il reprit de plus belle, et finit par ajouter sa voix a la musique. Le son qui en sorti était différent de d'habitude, encore plus pure, et plus enivrant. Les mots ne s'accompagnait plus seulement de sons de sentiments, comme si tout mots avaient plusieurs sens et que ceux ci se mêlaient a la mélodie. Bergson ne pourrait dire la que le langage fut imparfait. Les mots se jouait de toutes obstacle possible, en utilisant les sons produis comme instruments. Un sentiment étrange emporta le jeune homme tandis qu'il jouait.

Il ne remarquait d'ailleurs plus que le piano qui l'entrainé. Il ne remarquait pas les jeunes filles, en dehors de la salle admirant sa performance, roulant des yeux brulant de désir en contemplant ce duo d'anges. Il ne voyait pas non plus ces deux filles du journal de l'école avec leur appareil photo, qui n'avait d'yeux que pour lui. Il l'aurait vu, il se serait retourné vers elle, et leur aurait demandé, gentiment, même si l'envie n'y était pas, de prendre aussi la pianiste en photo.

Rien ne manquait a l'extase du jeune homme. Il était bien, il se sentait bien. Terminant le morceau, ré ouvrant les yeux, qui brillaient de bonheur, il passa de nouveau sa main dans le cheveux. Il était bien. Minami se tourna vers son accompagnatrice, lui sourit, encore tout ému par la musique.

Retour a la réalité. Il se rappela qu'il avait rendez vous ce midi. Il avait accepté d'aller manger avec un groupe de fille, il aurait voulu ne pas y a aller, mais tant pis. Il se leva, et salua la jeune pianiste :


"Lillou, ce fut un plaisir. On refera ça a l'occasion, quand tu veux! Si tu veux bien m'excuser.."

Et il parti, en essayant de passer au travers du troupeau de fille qui essayait de lui parler...

_________________


Pensez vous avoir une chance..?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oneïda Lillandrile
Sixieme année
Sixieme année
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 32
Localisation : Par ci, par là
Date d'inscription : 04/05/2009

Profil
Age: 17
Physique: Petite, blonde aux yeux bleus. Rien de plus^^
Caractère: Plutot calme, mais gardons un peu de suspense!

MessageSujet: Re: La ou tout commence...   Jeu 7 Mai - 15:17

Lillandrile savait qu’il ne pourrait pas jouer éternellement, alors quand la musique cessa, elle ressentit un instant la tristesse d’un lieu vide. Elle regarda Minami, quelque chose en lui avait changé, si seulement elle arrivait à comprendre quoi peut être qu’elle l’aurait mieux comprise. En tous cas, il avait un style très recherché et très beau. Lillou avait appréciée jouer avec lui aussi quand il lui dit qu’il devrait refaire ca a l’occasion, Lillou hocha la tête en signe d’accord. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait l’impression que quelque chose ne tournait pas rond dans sa tête a elle.

Elle regarda Minami se lever puis essayer de passer a travers le troupeau de fille. Lillou pensa que ça ce n’était pas une vie. D’accord avoir des fans ca pouvait être bien, mais la célébrité ne donnait que ce qu’on en demandait, et elle n’aurait pas voulu que tout le monde lui tourne autour, elle le plaignait tout de même. Être suivi tous les jours de toutes les heures par un groupe de fille hystérique, cela ne devait pas être marrant, surtout qu’elle ne pensait pas que ces filles puissent le suivre pour sa musique. A son humble avis c’était forcément plus pour son physique.

Lillou regarda tout le monde partir, enfin un peu de calme se dit-elle, cela ne faisait certes pas de mal. Elle reposa ses mains sur les piano et rejoua une petite mélodie que sa mère lui avait apprise a 7 ans. Elle repensait à ses moments passés avec elle. Tout cela était du passé et pourtant l’obsédait au plus au point, puis elle repensa a ce duo formé avec ce jeune guitariste, elle avait hésité un moment tout comme lui semblait-il, pourtant les sons des deux instruments s’était accordé parfaitement et cela avait été parfait. Il avait une voix charmante, mais ce qu’elle trouvait le mieux chez lui était tout de même ses yeux. Des tonnes et des tonnes de sensations se dégageait de ses yeux, et si personne ne le voyait c’était tout simplement parce qu’il était stupide. Ce jeune homme vivait pour son art, il était imprégné de lui, cela ne faisait aucun doute.

Lillandrile s’arrêta de jouer et avisa l’heure. C’était l’heure du diner, il fallait qu’elle mange comme elle ne le faisait pas le matin elle allait vite décrépir si elle commençait à ne plus manger. Elle se leva et ramassa son sac puis posa la main sur le piano comme un au revoir et s’enfonça dans les couloirs encore sombres de l’école. Elle se dirigea vers le réfectoire pour prendre un repas et vu le temps qu’il faisait, elle irait le manger dehors. Elle ne prit pas grand-chose, une bonne assiette de légumes, des beignets de crevette et enfin deux trois fruit, puis elle emporta le tout dehors en promettant de ramener vite le plateau.

Elle sortit tranquillement dehors, certain la saluèrent et poliment elle leur répondit. Dehors, le soleil tapait doucement et chaudement. Les oiseaux chantait a en perdre la tête. Elle était ravis, elle pensait a son père, lui qui n’aimait pas trop la nature serait servit ici, et elle qui adorait ca ainsi que le calme était totalement heureuse ici. Elle se tourna, elle avait le choix entre deux directions, la forêt ou alors le lac, beaucoup trop de monde a son gout se dirigeait vers la forêt, elle se dirigea donc vers le lac avec son déjeuner et un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La ou tout commence...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La ou tout commence...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
» La politique du « tout va mal »...
» TNT - la télé tout numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: Souvenirs-
Sauter vers: