AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bêtise quand tu nous tiens... [ Libre ! ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nodoka Hachi
Fada de musique !
Fada de musique !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 26
Date d'inscription : 27/08/2007

Profil
Age: 16 ans
Physique: Physique de mannequin, elle est très appréciée et arbore un style vestimentaire axé « gothic lolita » et punk.
Caractère: Attachante, un peux naïve et lunatique.

MessageSujet: Bêtise quand tu nous tiens... [ Libre ! ]   Mer 29 Aoû - 18:05



Dans le coeur de Tôkyô j'ai des sursauts, des écrans qui scintillants dans l'indicible. Je marche en somnolant, je souris bêtement et je sais qu'aujourd'hui tout est possible. Plus je glisse et plus j'existe, sans me soucier d'aucun détails. Plus je glisse et plus j'existe, mon corps bataille. Et sans repos, le sommeil fuit et m'alanguit depuis hier et sans un mot une insomnie indécise dans l'air. Happé par cette ville excentrique, où la folie ambiante s'arrête aux feux rouges. Des modèles apprêtées en discothèque et le matin qui s'étire depuis la veille. Quoi qu'il arrive j'aurai vécu ça, je peux mourir demain. Et quoi qu'on en dise j'ai suivi mon instinct et à jamais je garde tout au fond de moi j'ai bien compté tous les moutons, suivi chaque recoin du plafond, refait ma vie de large en long, mais je tourne en rond... ♪

Hop. La chanson était terminée... Nodoka avait marché avec ses écouteurs sur les oreilles, normal pour une accro à la musique, sans trop regarder ou ses pas la menaient. Elle regarda à droite, à gauche... en tout cas c'était une rue de Tokyo, il suffisait de demander à un passant. Une vieille femme approcha pour jeter quelque chose dans la poubelle à côté de la jeune fille. Nodoka en profita donc pour l'interpeller. Mais alors qu'elle posait sa main sur son épaule, la vieille femme se mit à hurler.

- AU SECOOOOOOURS ! ON M'AGRESSE ! A L'AIDE !!

Surprise par sa réaction elle se dépêcha de s'éloigner de la vieille femme, priant pour que personne n'ai vu la scène. Ses joues avaient pris une couleur écarlate et elle fit son possible pour le cacher. Après avoir repris son souffle elle se rendit compte qu'elle se trouvait devant un Rotenburo... pourquoi ne pas en profiter ? Aussitôt dit, aussitôt fait !
Elle se trouvait à présent enroulée dans une petite serviette blanche, les cheveux attachés en chignon vite fait.

- Pffiouh... ça fait du bien de se relaxer un peu.

La jeune fille ferma les yeux le sourire aux lèvres. Le grand luxe... ah ça, on ne trouvait pas de Rotenburos à Liverpool ! Il y avait des piscines chauffées, mais ce n'était vraimment pas la même chose. En tout cas, il ne lui restait plus qu'à profiter et se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itsuki Makoto
| Admin | ##Song@CA.com
| Admin | ##Song@CA.com
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1028
Age : 28
Localisation : Ici et là
Date d'inscription : 28/01/2006

Profil
Age: 20 ans
Physique: Beau, ténébreux, perspicace et j'en passe. L'homme parfait ? Sûrement pas
Caractère: Solitaire, assez froid les rares fois qu'il répond, souvent dans un autre monde comme si plus rien ne pouvait l'atteindre

MessageSujet: Re: Bêtise quand tu nous tiens... [ Libre ! ]   Jeu 30 Aoû - 13:32

Tokyo la ville qui ne dort jamais, la ville de tous les rêves – Pourquoi d’ailleurs ? – Peut-être que maintenant le Japon est devenu model de tous les jeunes du monde – Cheveux coloré et tenu extravertie – Cette nouvelle attirance portait à ce beau pays est tout récent ce qui explique un peu le fait que Tokyo, la capital du Japon est surnommé la ville qui ne dort jamais.

Les rues bondaient de êtres diverses – Particulièrement des êtres humains bien entendu – C’est ça Tokyo, aux heures de pointe, n’était pas que pour les voitures mais aussi avec les piétons imaginaient un bouchon de piétons … On ne verra jamais ça dans d’autres pays mais au pays soleil levant s’était devenu une routine.
Dans toute cette foule nous retrouvons un jeune homme d’une vingtaine d’année, ce jeune adulte était un diplômé de la célèbre université Todaï mais aussi de l’établissement renommé à l’échelle mondial, Chuugakkou Aka dont il travaille entant que surveillant – Il n’aime pas trop bosser même si il est intelligent et qu’il a un diplôme de dessinateur – Il roule en roller, des machins a la mode depuis un moment : des Air Teck.

L’écouteur dans les oreilles et le sac en travers, il roule la tête un peu dans les nuages – Et oui ce jeune homme peu être intelligent, il ne reste pas des moindres une sorte d’Otaku (un fada de manga et de petite culotte) donc il est assez souvent dans son monde – Passant entre les passants avec une facilité déconcertante. Arriver enfin de l’autre côté de la rue, il y a avait moins de monde, le jeune adulte regarda le ciel puis pousse une soupir. Des collégiennes passent à côté de lui et le dévoré des yeux, le jeune homme fit mine de ne pas les avoir vu, il préparait quelque chose. Un petit sourire malicieux se dessina sur ses lèvres et tout à coup ses rollers se mis à rouler tout seuls et hop il était plus là partit comme une fusée dans le ciel – Les A.T ne sont pas des rollers habituels, ils ont un mini moteur ultra puissant qui permet d’exécuté des figures impressionnants et faire des choses qui dépasse la limite de la physique – On le retrouve sur un toit d’immeuble et il regarde l’étendu de la ville, il aperçu l’établissement de Chuugakkou Aka, un sourire nostalgique se mit sur ses lèvres.

- Ca fait un moment que je ne suis revenu là-bas ; Trois ans je crois, ça ne me rajeunit pas tout ça …

Toujours sur le toit le jeune homme regarder toujours l’étendu de la ville, jusqu’au moment où il entendit des cris. Il se leva et prend son élan puis s’envole dans le ciel comme un oiseau.
Il atterrit quelque mètres plus loin juste devant une vieille dame qui se mit à crier – Elle va avoir une attaque la pauvre –

- AHHHHHHH UN MARTIEN !!!!

Un martien ? Il ne savait pas qu’il ressemblait à ce genre de créature qui n’existe peut-être jamais. La vieille femme repartit en courant en hurlant, le jeune adulte se mit à soupir à quoi bon d’aller la poursuivre ça la fera encore plus paniquée. Donc il se retourne et tombe nez à nez sur un Rotenburo. Le jeune homme n’avait pas remit les pieds ici depuis fort longtemps.
A peine entrer des filles lui saute dessus à la limite de l’hétérie et se disent toute en même temps.

- MONSIEUR SHAOLAN !!!

Et oui le jeune homme n’était qu’autre que Shaolan Riomoto, dessinateur et Storm Rider de l’établissement Chuugakkou Aka – Il a changé d’identité pour des raisons personnels : Motoki Aoki – Motoki étant un peu gêné que ces jeunes filles l’ont reconnu aussi facilement. Ne voulant pas trop attiré l’attention sur lui il se débrouilla pour disparaître – Les collégiennes étaient entrain de sortir –

Le voilà dans l’eau chaude tranquillement, détendu le jeune homme n’avait pas remarqué qu’il n’était pas seul et il avait oublier qu’elle était mixte cette source chaude. Donc apaisait il se dirigea vers la brume avec sa serviette autour de la taille jusqu’au moment où il cogne quelque chose. Ne voyant rien il attrapa quelque chose de cette chose qui s’avérait être une serviette, c’est à ce moment là qu’il se souvenu que le bain était mixte et découvrit des courbes généreuses juste sous son nez. Il leva les yeux et fit un sourire bête en se grattant la tête :

- Eheheh désolé je ne voulais pas vous offensez…

_________________
[ :##@ My Book @##: ]



Dernière édition par Motoki Mikura le Sam 7 Juin - 21:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://internat-kyari.virtuaboard.com/forum.htm
Nodoka Hachi
Fada de musique !
Fada de musique !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 26
Date d'inscription : 27/08/2007

Profil
Age: 16 ans
Physique: Physique de mannequin, elle est très appréciée et arbore un style vestimentaire axé « gothic lolita » et punk.
Caractère: Attachante, un peux naïve et lunatique.

MessageSujet: Re: Bêtise quand tu nous tiens... [ Libre ! ]   Jeu 30 Aoû - 14:25

[ Hs : Wow superbe ton Rp ^^ ]


Calme, très calme. Il n'y avait aucun bruit à par celui des sources. Deux trois personnes discutaient entre elles sans trop faire de bruit... ah le paradis ! Toujours les yeux fermes, Nodoka avait plongé dans une sorte de demi sommeil. Elle était consciente tout en rêvassant, bref la tête ailleurs comme d'habitude quoi.

La jeune fille repensait à sa mère, la pauvre... seule dans une si grande ville ! Ah mais... et se plombier qu'elle appelait une fois tout les deux jours ? Ce n'était peut-être pas pour qu'il répare la baignoire. Hehe, cette pensée la fit sourire. Ca serait bien si sa mère se trouvait un compagnon, elle se sentirait peut-être moins seule. Son père, lui... ce n'était plus qu'un inconnu pour elle à ce jour. La jeune fille se rappelait à peine de son visage, de sa voix. Si elle le croisait dans la rue, Nodoka serait sans doute incapable de le reconnaître... onze ans qu'il n'avait pas donné de nouvelles. Onze ans qu'il était parti avec cette ravissante femme blonde. Remarque, peut-être avait-il décidé de les oublier à tout jamais ? Non... il faudrait être sans coeur pour oublier sa famille ! C'était sans doute un homme égoïste... son père. Pouvait-elle encore l'appeler comme ça 'papa' ? Le méritait-il ? Bref ce n'était ni le jour ni le moment de penser à tout cela. Elle se trouvait dans un Rotenburo et était sensée se relaxer et non se torturer l'esprit.

Son chignon commençait à se défaire... elle essaya tant bien que mal de le refaire. Au final ça revenait au même. Oh et puis tanpis, ce n'était pas un concours de beauté et personne ne la conaissait, donc que pourraient-ils dire ? Bien sûr ils pourrait penser ce qu'ils voudraient, mais qu'importe.

Cela devait bien faire une heure ou deux qu'elle était là, pensive, et qu'elle ne bougeait pas. Elle se rendit compte qu'il y avait déjà plus de monde, à trois ou quatre mètres d'elle, Nodoka repéra une grande femme Brune. Même enroulée dans une serviette blanche, elle avait énormément de charme... son teint était d'une pâleur impressionnante, ses cheveux bruns, très bruns. Presque noirs. Ah et bien sûr un ravissant Apollon ne tarda pas à la rejoindre. *Pffeuh*, la jeune fille se retourna et soupira. Elle posa ses coudes sur le rebord du Rotenburo et décida finalement de bouger un peux.
*POUF* elle venait de heurter quelque chose de pas trop dur, et avant qu'elle ait compris ce qui venait de se passer, la jeune fille se retrouva sans serviette. Nue comme un ver. Elle se trouvait face à un charmant jeune homme qui avait l'air un peux hébété... le temps n'était pas aux excuses.

- Euh... pourrais-je récupérer ma serviette ?

Ses joues avaient repris leur couleur rouge écrevisse et elle prit la serviette des mains du jeune homme. Le bout de tissu blanc se trouvait à présent plus ou moins enroulé autour du corps de la jeune fille. Tout en essayant de rester calme Nodoka lui répondit en adressant un joli sourire.

- Ce n'est rien. Mais la prochaine fois regardez devant vous...

Elle lui adressa un petit clin d'oeil. La jeune fille venait de comprendre ce qu'il visait... la jolie brune qu'elle avait remarqué quelques minutes auparavant. Ah les hommes... enfin remarque si elle en avait été un, elle aurait sûrement fait pareil. Donc sa cause était excusable.

- Nodoka Hachi... et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bêtise quand tu nous tiens... [ Libre ! ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bêtise quand tu nous tiens... [ Libre ! ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Guitare, quand tu nous tiens ! {PV Evan}[Terminé]
» "Bonheur quand tu nous tiens."
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» Tristesse, quand tu nous guettes [Deino Silcen] [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chuugakkou Aka :: Hors Jeux! :: Souvenirs-
Sauter vers: